7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 13:35

--- Attention, cette introduction peut contenir des traces d’absurdité. A consommer avec modération ---

 

Littérature

Bienvenue dans Côté Bouquin votre nouveau rendez-vous littéraire et pour ce premier numéro j’ai voulu rendre la lecture plus accessible ; par ce que tout le monde n’a pas forcément les capacités de s’enfiler l’Assommoir de Zola, donc cette semaine je vous propose T’Choupi va au cirque. Y a tout un univers c’est passionnant !

 

 

Bon en fait non, je ne suis pas Chris Esquerre, et je me vois mal commenter des monuments de la littérature tels que T’Choupi va au cirque ou Plastique et Caoutchoucs Magazine :p. En revanche une idée me taraude. Pendant un certain temps c’était la mode des œuvres occidentales adaptées en animes : on a eu le droit à Nadia et le secret de l’eau bleu, Princesse Sarah, Ulysse 31, Rémi sans famille, Les 4 filles du docteur March ou encore Tom Sawyer. Et depuis on dirait que les japonais n’ont plus tellement envie d’exploiter le filon (si quelqu’un a une hypothèse là-dessus, je veux bien). Ce qui est quand même bien dommage quand on voit le potentiel qu’il y a à creuser dans les milliers et milliers d’ouvrages parus. Si certains scénaristes sont à cours de light novel ou de manga à adapter, voilà quelques idées sortant un peu du cliché « Romance lycéenne japonaise et dérivés » qui pourraient faire fureur :p.

 

 

10) Harry Potter de J.K. Rowling

 

On va commencer par le plus conventionnel. Harry Potter est un vivier à archétypes qui correctement assemblés pourraient faire un très, très bon mélange. L’omniprésence de la magie, du fantastique, et la construction d’un univers mi-réaliste, mi-barjo offrent un contexte assez fertile. Rajoutez par-dessus les motifs classiques comme un héros-élu au destin extraordinaire, un méchant vraiment méchant qui veut conquérir le moooonde, des péripéties rocambolesques se découpant sur un fond « tranche de vie » (en plus dans un établissement scolaire mit uniforme, si c’est pas offert sur un plateau d’argent !) et des jolies filles en tenue de magicienne et la sauce devrait prendre. On pourrait facilement faire d’Hermione une tsundere et Ron serait le sidekick. Par contre pour vraiment faire en sorte que l’anime soit potable il va falloir s’écarter des livres après le tome 4 (voire diverger dès le tome 4) pour livrer une fin originale qui s’appuierait sur les autres bouquins tout en offrant un truc bien plus cohérent et réussi.

 

Harry-Potter.jpg

 Les doujins Harry Potter sont déjà légion

 

Tiens, on a qu’à reprendre l’intrigue au début du tombe 5 mais cette fois-ci, victime d’un complot un peu plus fouillé, Harry finit réellement en prison à Azkaban. Au bord de la folie il parvient à s’évader quelques années plus tard dans un monde sous l’emprise de Voldemort et il a acquis un niveau de badasserie supplémentaire dans l’intervalle. Il contacte ses anciens potes (qui le croyaient mort) et fomente une rébellion dans l’ombre grâce à une alliance inattendue…avec les Moldus ! Et à la fin de l’anime, au moment de combattre Voldemort, il se rendrait compte que celui-ci est en fait mort depuis des plombes et que le vrai méchant derrière tout ça…sont ses deux parents, qui cachaient vachement bien leur jeu. Et ce serait un couple rock’n roll, of course. Hey, au moins y aurait un cliffhanger à la fin X).

 

 

9) La mythologie antique (Métamorphoses d’Ovide, Illiade d’Homère)

 

L’Odyssée a déjà été adaptée mais pas l’Illiade, ça ferait pourtant un truc plutôt sympathique si on respecte l’esprit de l’original.

 

Zeus_by_Varges.jpg

 

Mais plus intéressant encore, avec toutes les cochonneries que Zeus/Jupiter fait avec toutes les mortelles qui passent dans la mythologie antique, on a un support en or pour une collection hentai ! Là au moins il y aurait une bonne excuse au fait que toutes les nanas lui tombent dessus et à toutes les invraisemblances possibles et imaginables. Y a même de la zoophilie pour les plus pervers. Avec un héros pour une fois un peu plus charismatique (divinité oblige) et rigolo, on peut même établir un fil conducteur : Zeus/Jupiter est mariée à une « vieille » (à transposer en une MILF) matrone insupportable (Hera/Junon) mais comme elle l’énerve il décide un jour de la laisser se débrouiller avec l’ordre cosmique et de prendre du bon temps. Il part à la chasse aux jeunes et jolies demoiselles tout en essayant d’échapper à sa femme qui le poursuit. La fin de la série se concluant sur le mari qui revient à la maison mais s’en fiche complètement parce qu’il s’est bien amusé. C’est à ce moment qu’on montrerait tous les mômes qu’il a eu avec ses conquêtes \o/.

 

 

8) Candide de Voltaire

 

Candide.jpg

 

Candide étant une sorte de voyage initiatique un peu décalé, cela ferait un très bon contrepied aux animes un peu plus tournés vers les enfants comme Digimon, Pokémon ou certaines séries magical girl. On aurait toujours un héros naïf et niais au possible qui part à la découverte du monde en rencontrant pleins de personnages sur sa route, mais à force d’être confronté à l’absurdité de la réalité il finirait par « grandir » spirituellement. Quelques scènes, comme le séjour dans l’El Dorado, feraient de bons supports pour développer un peu plus le côté imaginaire (faire des références aux Cités d’Or par exemple) et en censurant légèrement un ou deux détails comme la partie du récit de la vieille où elle raconte comment des soldats affamés lui ont coupés une partie des fesses pour se nourrir, on aurait un anime génial, grinçant à souhait, ni trop sérieux, ni trop léger. Une sorte d’Ergo Proxy en bien, bien plus light et plus cynique.

 

 

7) Les contes de fées en général (Perraut, Andersen, Frères Grimm ou autres)

 

Chaperon-rouge.jpg

 

S’il y a relativement souvent des allusions légères aux contes de fée dans les animes (Hime Chen ! Otogi Chikku Idol Lilpri ou Ookami-san to shichinin no nakama-tachi par exemple), je pense qu’on manque de série qui place vraiment les personnages de contes de fées comme les personnages principaux d’un univers pertinent. Une histoire, un peu dans le principe Kingdom Hearts, qui mettrait en relation tous ces mondes dans un scénario original mais de manière décalée ou parodique. On pourrait ainsi faire interagir des personnages qui ne sont pas censés se rencontrer dans les contes, rassembler des influences très variées dans des mélanges surprenants. J’ai d’ailleurs dans la tête d’écrire ma version personnelle de certains contes de fées : je verrais bien par exemple une Cendrillon narcoleptique et cooldere devenir la meilleure amie du prince qui serait en réalité un reverse-trap parce que le vrai prince s’est enfui, ou une Belle au bois dormant qui serait en fait séquestrée par ses parents et ne devrait son salut que grâce à la supposée méchante sorcière qui décide d’en faire son disciple et de l’emmener avec elle, façon Voyage de Chihiro.

 

Contes-de-fees.jpg

 

Mais évidement on peut lier les deux histoires à un moment ou à un autre ou faire d’autres assemblages rigolos. Genre je sais pas, on peut dire que Cendrillon part en voyage chez une sorcière pour se faire retirer sa narcolepsie, sorcière qui n’est autre que la Belle au Bois Dormant, toutes deux se lient d’amitié et apprennent par hasard que leurs mondes sont voués à la destruction à cause d’une force maléfique à l’œuvre. On les fout dans des mechas combattre en plein espace et hop, ça devrait être marrant =D !

 

 

6) Philomena de Chrétien de Troyes

 

Levez la main ceux qui ne connaissent pas Philomena. Tout le monde ? Je m’en serais doutée :p. En fait, pour résumer un peu, c’est l’histoire de deux princesses grecques dont l’une se marie avec le roi d’un pays voisin, Téré. Désirant revoir sa sœur, la belle Philomena, elle demande à son époux de l’inviter à venir dans leur palais. En rencontrant la jeune fille Téré en tombe amoureux et suite à plusieurs ruses il la viole, lui coupe la langue pour qu’elle ne puisse révéler son crime et la séquestre en rentrant chez lui comme si de rien n’était. Mais Philomena réussit à prévenir sa sœur et toutes les deux décident de se venger : elles servent donc à Téré son propre fils pour le repas. Et la fin de l’histoire c’est n’importe quoi alors je vais m’arrêter là.

 

Chretien-de-Troyes.gif

 

Plutôt gore comme histoire, je l’avoue, mais à partir de là on peut bâtir un sombre récit de vengeance bien torturée et bien sanguinolent à souhait. High School of the Dead à côté c’est Casimir au pays des licornes ! Ou alors on montre les deux sœurs devenir complètement barjo, accomplir des massacres et des rituels de satanisme pour obtenir le pouvoir et ainsi changer leur destin. Et pour les arrêter on enverrait une troisième sœur complètement imaginaire remettre de l’ordre le bordel ambiant.

 

 

5) L’éducation sentimentale de Gustave Flaubert

 

Education-sentimentale.gif

Impossible de lire L’éducation sentimentale sans penser à School Days (et vice versa), tellement les analogies sont nombreuses : un héros complètement insipide et indécis qui reste d’une passivité irritante et vit des histoires d’amour oscillant entre simple luxure et cruauté certaine, le tout entouré de personnages plus détestable les uns que les autres. Fréderic, le héros meurt d’amour pour une femme mariée, frustration qu’il compense en séduisant plusieurs demoiselles à la fois de manière totalement intéressée, mais à la fin il se vautre lamentablement quand même. La grande différence c’est que Flaubert est un grand auteur reconnu et School Days un anime dérivé d’un eroge. Mais ça n’empêche pas de sauter le pas ! On peut sans trop de problèmes en faire une série qui peigne la décadence d’une société complètement pourrie de l’intérieur tout en suggérant du sexe à outrance sans être vulgaire ! Flaubert a décidément pensé à tout XD. Le souci majeur reste la transposition du contexte puisque le livre est profondément ancré dans son siècle et y fait sans cesse référence. Une adaptation libre serait donc assez kamikaze (ou alors une copie conforme de School Days), vaut mieux suivre fidèlement l’intrigue originale, en rajoutant une ou deux loches de fanservice si besoin (la scène du portrait de la courtisane à poil peut tout à fait servir de prétexte à montrer des tétons aux gens en manquent, mais pas plus, il ne faudrait quand même pas abuser).

 

 

4) Tristan et Yseut de Béroul

 

Un mythe aussi populaire que celui là devrait pourtant se retrouver à un moment ou à un autre chez nos amis nippons. Tout y est, le cadre à mi-chemin entre le Moyen-Age réel et le fantasy, le thème universel et archi-rabattu de l’adultère, la fin tragique, l’histoire d’amour impossible, bref tout est apporté sur un plateau d’argent. Yseut ferait une excellente tsundere (avant de boire le philtre magique elle a quand même essayé de zigouiller le héros) et avec les vêtements d'époque, nul doute que les character designers sauraient se faire plaisir. Si Romeo et Juliette a reçu une adaptation aussi agréable par le studio Gonzo (déjà responsable de l’adaptation du compte de Monte-Christo, ils avaient tout compris eux) en Romeo X Juliet, pourquoi ne pas faire un Tristan X Iseut ? Ce serait presque plus épique.

 

Tristan-et-Iseult.jpg

 

Existe en version fleur bleu ou 18+ si on prend le parti de suivre le récit original envers et contre tout, y compris avec la scène où Yseut est sur le point de se faire violer par une troupe de lépreux lubriques. Et puis vu les monstres qui doivent grouiller dans la forêt, pour dix euros de plus, les tentacules sont également offertes =D.

 

 

3) Les hauts de Hurlevent d’Emily Brontë

 

Hauts de Hurlevent

 

On s’attaque à du costaud en imaginant adapter Les hauts de Hurlevent mais c’est tout aussi jouable que le reste. Fini les histoires d’amour bien mièvres, place à une longue intrigue qui se résume à une suite de cruautés, avec des bourreaux et victimes interchangeables, des désillusions à n’en plus finir, des scènes de folie pure et un rayon d’espoir final. Du moment que le couple central Catherine/Heathcliff est bien écrit, on peut facilement faire une série du tonnerre, sombre et torturée, qui raconterait la lente descente aux enfers d’Heathcliff parallèlement au crescendo que constitue sa vengeance. En bonus pleins de morts, la lande comme décor principal (on peut difficilement faire plus poétique) et un côté « arbre généalogique »  par le fait qu’on suive les aventures de personnages sur plusieurs générations, qui poserait le futur anime dans une longue durée. Le jeu entre les différents narrateurs pourrait aussi être intéressant. Rajoutez à cela une bande-son extra, un parti pris visual original et il y a de quoi pondre un hit.

 

 

2) Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley

 

Le meilleur des mondes ferait un genre de Ghost in the Shell détonnant, comme un genre de « tranche de vie » en plein univers SF et décalé qui plongerait soudainement dans le cauchemar le plus total. Vu la richesse de ce drôle de monde où les bébés naissent par éprouvette sans parents pour être catégorisés dans des castes divers (des ingénieurs aux esclaves), lobotomisés dès le berceau et programmés pour un communautarisme à tout épreuve, ce qui se constate au travers d’une sexualité plus que libre puisqu’il est obligatoire de se donner à celui/celle qui le demande et de varier les partenaires, il y en aurait des choses à approfondir. Commencer l’intrigue avec le personnage de Bernard serait de bonne augure, cela permettrait de pointer du doigt combien ce monde tente d’assimiler l’humanité à une armée de clones et les préjudices fait à la différence. Et puis on basculerait vers le milieu, deuxième tiers de la série avec le vrai héros, John, qui donnerait une vision externe de ce fonctionnement tueur d’émotions.

 

Meilleur-des-mondes.jpg

 

En faire un anime serait peut-être délicat mais pour un film ou une série d’OAVs l’histoire convient parfaitement. Entre « tranche de vie », réflexions métaphysiques et glauque, Le meilleur du monde a un sacré capital qui détrônerait même Serial Experiments Lain entre de bonnes mains !

 

 

1) Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos

 

Alors là, c’est bien ZE livre décapant à souhait que j’aimerai voir adapter en 2D un jour. Il y a juste un potentiel de folie : des antihéros charismatiques à souhait contre une bande de lopettes qu’on ne demande qu’à pervertir dans la joie et la bonne humeur, des coups de putes à n’en plus finir, des cliffhangers de partout, de l’impertinence, de l’humour et une « voix » propre à chaque protagoniste élaborée comme on taille un joyau. En bonus quelques réflexions légèrement philosophiques sur l’écrasant poids de la société, la place de la femme et suffisamment d’érotisme pour appâter les plus réticents. Si on rajoute de bons doubleurs pour donner corps à ce bon vieux Vicomte de Valmont et à la Marquise de Merteuil, c’est le gros lot ! Du divertissement intelligent capable de viser tous les tableaux : Vous voulez du léger ? On a. Du sérieux ? On a aussi.

 

Liaisons-dangereuse-02.jpg

 

Le véritable défi serait de mettre en forme le roman épistolaire mais il y a déjà eu un très bon film là-dessus en 1988 (et une adaptation libre plus récente qui fonctionne pas trop mal en tant que film mais qui est très mauvaise en tant que version moderne des Liaisons Dangereuses), preuve qu’il n’y a rien d’insurmontable là-dedans. Je verrais bien Madhouse s’en occuper tiens. Ils ont bien réussis à faire un anime à partir de l’histoire d’un gars qui tue des gens en écrivant leurs noms sur un calepin et à rendre ça épique alors l’histoire d’un salaud et d’une garce qui jouent au Monopoly avec la vie de tous les blaireaux qui leur tombent sous la main, c’est presque trop fastoche !

 


Voilà, c’était un petit top pas très sérieux qui, j’espère, parviendra de manière mystérieuse dans l’inconscient de certains scénaristes, qu’on rigole un peu. Déjà qu’il y a des gens pas très sains d’esprit qui veulent faire un film à partir de La princesse de Montpensier, alors à partir du ce moment-là, j’ai envie de dire que tout est permis !

 

Si certains livres dans cette liste ne vous disent vraiment rien, je vous suggère d’y jeter un coup d’œil, ils valent le coup ;).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kapalsky 08/09/2013 21:36

Wow, Les Métamorphoses en animé, ca ce serait délirant! Pour avoir étudié le pavé pour mon Bac, je peux dire qu'il y'a du potentiel visuel à exploiter...sans parler en effet des histoires de jambes
en l'air (hu hu)
Candide aussi serait délire, je verrais bien sous la forme d'une comédie absurde par moments, avec un Cacambo haut en couleurs...(ta comparaison avec Ergo Proxy n'est pas si idiote :D)
Les Liaisons Dangereues + Madhouse = pur fantasme visuel. Qu'est-ce je donnerais pas pour voir Mesdames de Merteuile et Tourvel avec leur pate graphique :D
Si je peux proposer un bouquin à adapter en animé: "Les Monades Urbaines" de Robert Silverberg. Un peu dans la meme veine que "Brave New World", mais plein de concepts délires. Basiquement ca
ferait un animé de sf décadente sur des hikikomoris avec beaucoup de shotacon :D

Helia 21/11/2013 17:24



Je ne connais pas Les
Monades Urbaines, tiens, il faudrait que je regarde de quoi ça parle. Cela fait tellement longtemps que je ne lis plus de vrais bouquins, ça me manque un peu mais je n’ai pas le temps T__T.
L’esprit prépa m’aurait-il abandonné ?



EvilBianca 23/12/2010 17:49


Comment j'ai deviné? Mon intuition rayonnante


EvilBianca 11/12/2010 17:18


Justement, ça me trottait dans la tête depuis un moment: voir "Les hauts de Hurlevent" en anime. Peut-être que ça se fera...*espère espère* J'étais sûre que je le verrais dans ta liste.
J'adore la petite bd qui illustre la proposition "contes de fées", c'est chou. >w

Helia 12/12/2010 01:20



Tiens, cela faisait longtemps que l’on ne t’avait pas vu par ici ^^.


 


Oulah, à mon avis on peut toujours rêver avant de voir les japonais se mettre sérieusement à l’adaptation des classiques de la littérature les plus éloignés de leur culture X). La lande des Hauts
des Hurlevent aura du mal à percer sur le petit écran.


 


« J'étais sûre que je le verrais dans ta liste » = Mais comment as-tu deviné =O ? Je n’en ai jamais parlé nulle part auparavant. Aurais-tu…des pouvoirs magiques XD ?



Je te laisse deviner qui 14/11/2010 14:19


Bon, réponse très rapide car il y a une disserte du XVIIIe qui n'attend que mes petits doigts dodus.
Pour les contes, comme déjà dit avant, il y a la version de Kaori Yuki, mais il y aussi un one shot qui au final s'est transformé en two shot pour ce que j'en sais parut aux éditions Pika et qui
s'appelle tout simplement "Grimm" je crois. Par contre je ne l'ai pas lu donc impossible de juger de la qualité de la chose.
Pour l'éducation sentimentale, là, franchement, je reste perplexe. Et pourquoi pas la Princesse de mes deux Clèves (un jeu de mot subtil s'est glisser ici, sauras-tu le retrouver?)?
Mais, je need absolument la version des Liaisons dangereuses. Le seul risque, c'est que ce soit fait par une auteur de shojo dit "mature", et là, on court tout droit à la catastrophe où l'aspect
fesse sera privilégié au détriment du reste. Cela veut dire en plus que ce serait Cécile qui serait vue en héroïne vu qu'elle a le même QI d'huître vaseuse que les nunuches de shojo mature.
Sur ce, que Rousseau te bénisse (haha!). Rassure-toi, je blague.


Helia 15/11/2010 22:07



Tu ne devrais pas sacrifier un peu de ton temps à laisser un commentaire quand cette merveilleuse dissertation crie ton nom avec extase, elle a besoin de tes petits doigts la pauvre X).


 


Désolé si ça te parait être une odieuse trahison mais je n’ai pas complètement détesté l’Education sentimentale. Certes le livre est immonde, mais pas parce que l’auteur écrit mal ou avec ses
pieds (ce qui revient à la même chose) mais bien parce que ce qui est relaté est immonde. Flaubert a fait exprès de pondre les personnages les plus détestables qui soient et de peindre la société
de son époque sous un jour disons…intéressant. Du coup comme c’est un livre volontairement mauvais, qui a été longuement prémédité, c’est pas plus tout à fait la même chose. Et puis s’il y a un
jour une adaptation, au moins ça bouleversera un peu les poncifs du genre : on n’aura plus à s’identifier avec le héros et sa cause vu qu’on sera trop occupé à l’imaginer tomber
malencontreusement du haut d’une falaise =D.


 


« Et pourquoi pas la Princesse de mes deux Clèves ? » = Oulah faut pas déconner non plus, y a des limites à tout X). D’ailleurs je serais curieuse d’entendre tes commentaires sur
le film à venir…


 


« Le seul risque, c'est que ce soit fait par une auteur de shojo dit "mature", et là, on court tout droit à la catastrophe où l'aspect fesse sera privilégié au détriment du reste. Cela veut
dire en plus que ce serait Cécile qui serait vue en héroïne vu qu'elle a le même QI d'huître vaseuse que les nunuches de shojo mature » = Nan mais là que ce soit une mangaka de josei (les
shoujos matures) ou un mec qui fait du ecchi à gogo, le résultat sera le même de toutes façons (aka horrible). Quand je dis adaptation je pense à une bonne adaptation, hein, pas la peine
d’engendrer un massacre supplémentaire =(.



Pukun 13/11/2010 18:41


J'étais aussi en train de penser à Pierre et Jean de Maupassant :o, je me rapelle qu'il m'avait mis dans un état d'enervement par rapport à mes parents parce que le pauvre Pierre étais injustement
traiter par rapport à son frère xD. Me rapelle encore d'avoir engueulé ma mère après avoir lu ce livre pour que justice soit faite pour Pierre (j'ai des réactions vraiment merdiques des fois).

Et Le Passeur de Lois Lowry (je sais plus comment on écrit son nom -_-), lu en quatrième et j'en ai encore des frissons, les fins ouverte comme ça me marque à chaque fois.

Hélia, pour "l'assommoir", je peux te dire que moi aussi j'ai detesté ce livre ... avant de l'avoir lu x). Me rapelle qu'il faisait partie de la liste des livre à lire avant le BAC de Français, je
l'ai lu en dernier parce que je me suis dit "CA VA ME FAIRE CHIER HAHAHA".

Verdict : "DOUX JESUS! DIANTRE QUE C'EST MERVEILLEUX :')"

Je sais pas si ça déjà été fait, mais 1984 d'Orwell serait aussi pas mal je trouve. j'imagine déjà comment serait le personnage principal 8)

Ah oui! ET BEL-AMI de Maupassant !

...


bon ok j'arrête 8)


Helia 15/11/2010 21:57



Eh ben t’es sacrément influençable toi dis donc 0_o. Tes pauvres parents ont dû en baver pendant ta lecture XD. Moi le conte de Maupassant qui m’a le plus « choqué » (façon de parler),
c’est La parure. Celui-là est ENORME. Tu comprends toute la notion de chute après. Pauvre fille quoi X).


 


Sinon je ne déteste pas l’Assommoir (vu que je ne l’ai pas lu), mais vu toute la liste de livres que j’ai sur le feu, ceux de Zola ne sont vraiment pas dans le haut du panier. Sauf peut-être Au
bonheur des dames, celui-là m’intéresserait plus.


 


« Je sais pas si ça déjà été fait, mais 1984 d'Orwell serait aussi pas mal je trouve. j'imagine déjà comment serait le personnage principal » = Cf ma réponse au commentaire n°14 où
j’explique pourquoi 1984…ça va pas le faire X). Enfin pas pour moi.



Présentation

  • : La mélancolie d'une otaku
  • La mélancolie d'une otaku
  • : Le WTF n'a pas de frontières ! Ou de la supériorité de la japanimation sur nos pauvre cerveaux. La mélancolie ? Ce qu'il y a de l'autre côté de la folie...
  • Contact

Accueil

 

 

Bienvenue dans ma faille spatio-temporelle

Blood
   

  Où me trouver sur l'internet :

Lastfm-kirika2

Twitter-kirika2.jpg

 

MAL-Yuka.jpg


FB.jpg
C'est tout ce que ça te fais quand je te dis qu'on va manger des crêpes ?

Aggregateurs :

samag.jpg

nanami.jpg

Rechercher

Patreon

 

Träumendes Mädchen

Catégories