13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 14:25

Vie du blog2

 

Autant je glisse sur les évènements opportunistes qui se déroulent tout au long de l’année avec dédain, autant l’anniversaire du blog il n’est pas question de le louper.

 

Un billet de Noël ? Pfff, plèbe, en bon schtroumpf grognon moi j’explose le papa Noël parce que j’en ai rien à carrer des fêtes, pareil pour le premier de l’an (ah, j’étais censée souhaiter la bonne année en plus ?). La vague de bilan sur les animes de la décennie de m’a pas touché non plus. Ni les essais successifs pour définir le moe, un sujet décidément très controversé. Non moi ce genre de trucs, je m’en tamponne le derrière avec des clous (quelle poésie, j’en suis toute émue), en partie par envie d’être un petit peu anticonformiste (chassez le naturel il revient au galop) et en partie parce ce n’est vraiment pas ma tasse de thé.

 

2-05.jpg

 

L’année dernière j’avais un peu bâclé mon bilan par manque de temps, parce que je préparais quelque chose d’autre de plus important (ce qu’un petit filou  a eu raison de me rappeler même si j’ai failli lui manger les oreilles au passage suivant mon caractère doux, paisible et serein habituel), mais aussi parce que je n’avais pas grand-chose à dire. Quand on y réfléchit bien ce genre d’exercice est quand même relativement périlleux en ce que souvent on n’a que ses stats à brandir ou vaguement récapituler les grands moments de l’année, voire raconter comment est née le blog lorsque l’inspiration vient à manquer. Pas très original et un peu « branlouze » sur les bords donc. Mais c’est un peu un passage obligé, comme les dîners en famille où vous vous tenez droit en attendant que votre oncle finisse sa blague salace et que mémé vous raconte en détails comment elle a préparé ce fameux gigot d’agneau que vous dégustez en ce moment même avec un sourire crispé.

 

Cette année pas de mots-clés, mais Dieu sait combien je peux écarquiller les yeux en voyant les illuminés qui se trompent de porte/site, c’est toujours aussi surréaliste, et je tâcherai de faire court pour passer à ce qui nous intéresse vraiment (enfin ce qui m’intéresse moi).

 

2-08.jpg

 

La première année de blogging a été assez instable, je l’avoue. Entre la difficulté de trouver du temps à cause de la prépa et le fait que je ne me sentais pas encore à l’aise avec ce nouveau moyen de communication (c’est ma première expérience dans le domaine), cela donne souvent des articles brouillons et à l’intérêt inégal (pour être gentille). Mais petit à petit j’ai finis par trouver mes marques et par établir dans quelle direction je me lançais. La fin de la prépa et l’entrée fracassante dans l’univers impitoyable de Dallas de la fac m’a aussi donné l’occasion de me pencher davantage sur ma fenêtre virtuelle. Il en ressort que, à mes yeux, je pense avoir gagné en maturité, même si j’ai encore à m’affirmer ^^.

 

Premier point important : j’ai complètement abandonné l’idée de suivre les animes en vogue. J’ai toujours eu un rythme très particulier et je ne peux vraiment pas en changer. Avaler des dizaines de premiers épisodes pour tester de tout ne me convient pas et je trouve de plus en plus creux que de devoir laisser mes premières impressions. Donc au final j’ai décidé d’occulter complètement les tendances et les avis des autres pour en revenir à mon système égoïste et efficace. Je ne pense pas que ce soit un mal.

 

Second point : la matière. Comme je trouve toujours difficilement le temps de finir des séries, je me suis plus ou moins spécialisé dans les formats courts. Au début je trouvais ça dommage et puis en y regardant de plus près on se rend compte que le domaine cache pas mal de potentiel. Donc, contrairement à ce que je pensais, je ne manque pas de matière pour écrire. Et il y a toujours une foule de VNs qui m’attendent (ma wishlist ne dégrossit pas, c’est fou).

 

2-07.jpg

 

Passons maintenant au moment que vous attendez tous…ou pas. Je veux bien entendu parler du projet Milk que j’avais évoqué pour la première fois il y a tout pile un an et que j’ai vaguement rappelé un peu plus tard . Alors pour commencer, je vais répondre aux questions fondamentales :

 

[Oh, et au cas où on me le demanderait, non les images qui illustrent l’article n’ont rien à voir avec le sujet]

 

2-03.jpg

 

Dis, dis, où tu en es ?

C’est une bonne question, fils, et je vais de ce pas te répondre. Actuellement j’ai presque fini la branche principale du scénario, c'est-à-dire le gros de l’histoire, ce qui représente 276  pages et 166 971 mots (pour l’instant). Ce n’est qu’un brouillon mais je suis en train de l’affiner le plus possible afin d’obtenir une base à peu près solide et de passer à l’étape suivante. J’ai des bouts de routes déjà écrites (soit 134 pages et 79 015 mots) aussi mais je m’en occuperai de manière plus poussée une fois ce premier travail accompli. En tout j'aurais dépasser le cap des 400 pages et je ne suis pas loins des 250 000 mots.

 

2-01.png

 

 

Dis, dis, mais t’es une grosse feignasse ma parole ! A ta place j’aurais déjà fini depuis longtemps.

Tu sais, fils, je t’aime vraiment beaucoup. Mais quand tu dis des conneries comme ça je me dis que j’ai bien fais de brûler ta collection de poupées Pokémon dans ton dos la semaine dernière. En regardant rétrospectivement tout ce qui a été fait je me dis que je ne me débrouille pas si mal que cela. Certes je n’avance pas aussi vite que je le voudrais mais personne ne pourrait écrire à la vitesse à laquelle je voudrais être capable d’écrire de toute façon. Ecrire un roman est un travail énorme qui demande une énergie incroyable. Et comme en parallèle j’ai des études à assurer (si, si, vous savez, le truc insignifiant là, juste à côté) et un blog à tenir et que toutes ces activités séparées sont très gourmandes en temps et en énergie, n’étant pas Wonderwoman, ce n’est pas toujours facile d’avancer dans tous les domaines à la fois (euphémisme). Et c’est sans compter ma santé très polissonne qui aime me jouer des blagounettes pas toujours rigolotes (surtout au milieu des examens, que c’est étrange). Donc je suis plutôt fière de garder la motivation et de persévérer dans mes efforts surtout quand je vois que des personnes avec des projets similaires abandonnent en cours de route ou se laissent découragés. C’est dans ces moments-là que je me dis : « Je suis ptet seule dans l’écriture du scénario (et donc par essence débordée) mais au moins je garde la foi/MOTIVATION/PASSION (mettez le terme que vous voulez par-dessus) ».

 

2-09.jpg

 

Dis, dis, c’est quoi ton truc que tu fais là ?

Je suis contente que tu me poses cette question fils, même si ta manière de parler manque sérieusement de raffinement et d’élégance (prend exemple sur ton père bordel de merde). Eh bien je ne suis pas très douée pour rédiger des résumés (parce qu’il s’agit de convaincre un potentiel lecteur en quelques mots, ce qui est super stressant comme exercice) mais je vais faire un gros effort rien que pour toi. Je décrirais l’histoire comme suit :

 

Enfermé pour l’éternité dans le Monde Qui N’existe Pas, Dieu s’ennuie, et pour s’extraire du vide, décide de se divertir en jouant un peu avec les mortels. Son choix se porte sur un adolescent marginal en mal d’avenir, Tarô Caligula, fils unique d’un humble fermier vivant dans un monde où les vaches ont une apparence humanoïdes. Le jeune homme passe des vacances moroses à s’abrutir devant la télévision jusqu’à ce que son père, inquiet par ce comportement un peu dépressif, lui propose de travailler avec lui en menant à bien les entretiens d’embauche pour engager la future vache de l’exploitation afin de remplacer celle qui va partir en retraite. Une tâche en apparence toute simple…si Dieu n’avait pas décidé de s’en mêler et de faire de la vie du pauvre Tarô une suite d’évènements étranges, loufoques et absurdes. Ainsi les candidates au poste sont toutes des cas sociaux passablement inquiétants avec qui il lui faudra bientôt cohabiter dans la bonne humeur générale, bonne humeur renforcée par la venue imprévue d’une extraterrestre squatteuse en panne de carburant et par les apparitions régulières du meilleur ami millionnaire lassé par les dîners chics, accompagné de son robot à tout-faire, qui a décidément beaucoup de choses à raconter.

Tarô va-t-il mettre de côté ses tendances misanthropes pour aider ces vaches un peu folles ayant vécus des choses pas toujours très rigolotes et retrouver l’envie d’avancer ? Va-t-il enfin réaliser que son amie Najimi  recherche désespérément son soutien ? Ou peut-être même percer le secret de l’existence des vaches humanoïdes ? Tout ceci ne relève pas de son choix, mais du vôtre. Mais veillez bien à ne pas contrarier le Dieu de ce monde ou vous pourriez bien percer à jour une étrange supercherie…

 

 

2-06.jpg

 

Dis, dis, mais ça a l’air cool en fait, je peux participer ?

Je dirais bien oui, tout de suite, là, maintenant, mais tout dépend de ce que tu sais faire de tes dix doigts, fils. Si ton passe-temps c’est le macramé tu risques de ne pas m’être d’une grande utilité. En revanche si tu as des compétences, même primaires, dans le montage du son et de l’image ou le dessin, envoie-moi un mail (le formulaire de contact est fait pour ça) et je te trouverai du travail ;).

Comme le besoin de trouver suffisamment de dessinateurs devient de plus en plus urgent, ce sera même très sympa de ta part de faire tourner le mot à tous tes amis sachant utiliser un crayon (si tu en as un dans le lot qui ne soit pas répugné par le fait de devoir réaliser des paysages, je prends !).

La seule condition importante supplémentaire pour postuler est d’avoir suffisamment de temps libre devant soi et de savoir maitriser les logiciels tels Photoshop qui facilitent grandement la vie.

 

2-02.jpg

 

Autres remarques

Histoire de rassurer (ou d’inquiéter, c’est au choix) les gens que le projet intéresse, je tiens à préciser que même si je ne mets pas forcément à jour le module très régulièrement, ça ne veut pas dire que je ne pense pas du tout au VN. J’ai beaucoup d’idées qui viennent spontanément mais c’est de les poser avec des mots et de les rassembler en un tout ordonné et cohérent (un point auquel j’attache particulièrement d’importance) qui prend le plus de temps et d’énergie, d’autant plus qu’il m’arrive parfois de déprimer. Parce que j’ai justement trop d’inspiration en ce moment. Vous le croyez ça ? Entendre quelqu’un se plaindre qu’il a trop d’inspiration, ça parait absurde, non ? On m’aurait dit ça il y a deux ans je crois que j’aurais fulminé en traitant mon moi futur de veinarde. Mais en fait ce n’est pas si cool que ça. D’un unique projet relativement simple à base d’un VN, je suis passée à une trilogie, puis à un possible fandisc centré sur un personnage en particulier et qui complèterait l’univers, et puis j’ai eu l’idée d’un autre VN complètement différent et énorme qui ressemblerait à une partie d’échecs sanglante avec Dieu et puis d’un kinetic sur le thème de la déconstruction du thème des « magical girls » et de l’apocalypse (et après on se demande pourquoi je regarde Madoka Magica) et puis d’un jeu vidéo dans un univers de contes de fées réécris (j’y tiens à ma Cendrillon narcoleptique). Et là maintenant j’ai encore un autre « coup de génie » (aka un éclair qui me fait écrire tout à fait autre chose que ce que dit le prof en plein cours) et je me sens fatiguée d’avance en me disant que je n’aurais jamais assez d’une vie pour tout réaliser tout ça. J’en suis même réduite au point que je commence à me demander si je ne devrais pas prostituer mes idées…

 

2-04.jpg

 

Je crois que c’est tout pour l’instant. Je ne peux pas encore faire de pronostics quant au moment où on aura fini ce drôle de projet mais j’ai bon espoir de sortir un petit quelque chose pour le prochain anniversaire du blog et je continuerai à donner régulièrement des nouvelles du projet (je crois que le module placé à droite en donne aussi pas mal). Petit à petit, au fur et à mesure que le VN se construira, j’aurais probablement beaucoup plus de choses à dire que maintenant. Car il est vrai que si tout est prêt dans ma tête, je n’ai encore pas grand-chose de "concret" à proposer, mais ça viendra.

 

Oh, au fait, je ne l’ai pas précisé mais comme je n’arrive toujours pas à trouver un nom de studio suffisamment représentatif et classe, je crois que les premiers membres à me rejoindre se verront aussi proposer cette dure tâche X).

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 21:00

Anniversaire

 

Tous les ans c’est le même foin, à croire qu’on ne puisse vraiment pas y échapper. Marre des cadeaux pourris, des fêtes de familles reloues ou de prendre 5kg en un jour ? Camarades, vous n’êtes pas seuls ! Et pour célébrer cette fête comme il se doit, je propose un autodafé symbolique.

 


 Mouhahaha, ça fait du bien =D.

 

Sinon joyeuses fêtes à tous et à toutes, je vous souhaite pleins de chouettes cadeaux (parce que bon hein, la paix dans le monde, toussa, on sait que c’est des mythes, le plus important à Noël c’est d’arnaquer son voisin de table pour récupérer des trucs sympas en refourguant n’importe quoi), comme des matraques électriques ou des parapluies au cyanure. Y a rien de plus efficace contre les enquiquineurs/euses .Oui, je passais juste pour dire ça. Maintenant je vais repartir dans ma grotte d'ours et jouer à la console !

 

Winter.jpg

Winter Bells c'est un peu mon hymne de Noël à moi ; ça change un peu de "Vive le vent d'hiver" et autres "Merry Christmas".

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 00:05

Un intrus se planque dans les images ci-dessous, sauras-tu le retrouver :p ?

 

Après un mois de septembre très tumultueux où les articles ne se sont pas bousculés au portillon, j’essaye de retrouver progressivement l’habitude d’écrire. Pour faire court, si je devais résumer les derniers épisodes de la saga Helia & Co (je crois que ça s’appelle une vie en fait) je décrirais la chose comme suit :

 

Wonderland002.jpg

 

Après un terrible périple au milieu d’un univers hostile rempli de bambins hyperactifs et de gros dénuement financier (état du porte monnaie : héberge un trou noir depuis le mois de mai), Helia revient du centre aéré soulagée, pensant mériter un peu de repos, mais alors qu’elle s’enferme dans sa chambre pour écrire des dizaines de pages de scénario pour son prochain VN, voilà qu’une terrible nouvelle s’abat comme un couperet : elle s’est bien faite enc…avoir par le CROUS qui lui sucre le logement qu’elle devait avoir sur Paris pour aller à la Sorbonne. Effondrée, et après une douzaine d’épisodes d’hésitations et de drama intensifs, sa décision est prise, elle quitte le pays des crêpes en folie et s’embarque pour la capitale. Hébergée provisoirement par son cousin prof dans le 93, c’est affublée de son homme de main (un sbire recruté sur le chemin à bas prix :p) qu’elle sillonne des rues interminables, se perdant immanquablement dix fois par jour minimum pour un résultat implacable. Découragée, elle sombre dans un penchant plus dangereux encore que l’alcoolisme : les films/séries pourri(e)s. Son cousin et son sbire étant en effet tous deux friands d’émissions peu recommandables, elle devra gober sans broncher et à la suite Master Chef, un film bizarre avec des moutons sous LSD qui conduisent des voitures (mal), un autre film bizarre avec un mec qui se marie avec un gros sac de crack et la toute nouvelle série française dans laquelle joue cette grande actrice qu’est Valérie Damidot. Helia est prête à succomber et ce n’est qu’avec une douzaine d’autres épisodes de doutes et d’hésitations qu’elle pourra faire avancer le scénario et décider de rentrer. Surtout que les inscriptions pour sa fac locale terminent le lendemain et qu’ils ont déjà fais leur rentrée eux, haha. C’est donc déchirée, qu’une demi-nuit et quelques péripéties après son retour au pays des crêpes en folie, elle se retrouve jetée à la fac à suivre 3h d’ancien français non-stop. Nous sommes alors vendredi et les semaines qui suivirent s’apparentent à une véritable odyssée dans la jungle inconnue qu’est la fac : Helia se trompe régulièrement de salle/cours et atterrit par exemple en droit civil en lieu et place de son module optionnel avec pour thème les USA, achète près de 100 euros de livres à lire absolument maintenant tout de suite dans la librairie du coin en songeant à leur prendre aussi des actions dans la foulée, et pousse même le vice jusqu’à piquer une mini-sieste de temps en temps pour compenser ses journées interminables à cause de la compagnie de car locale et de ses horaires pourris. Heureusement on lui propose une place en résidence universitaire et c‘est le cœur gonflé d’espoir qu’elle déménage, oubliant au passage toutes les affaires véritablement importantes lors d’une installation (couette, serviettes, vaisselle pour se préparer à manger, carte d’étudiante paumée sous le scanner…). Mais le Dieu tout puissant du karma récompense sa bravoure d’une connexion Internet potable ! Loué soit le Seigneur. Ah oui, et je me suis achetée Crisis Core et Kingdom Hearts Birth by Sleep pour ma PSP. Faut pas pousser mémé dans les orties non plus !

 

C’est donc après ces quelques babioles de peu d’importance que je me dis qu’il serait temps de bloguer un peu. J’ai ENCORE des tas de trucs inachevés mais je ne perd pas l’espoir d’un jour boucler la boucle… En attendant, voilà un petit article explicatif sur le travail de blogging et qui explique, partiellement, mon rythme de limace asthmatique.

 

Wonderland003.jpg

 

Création

Le choix du thème

Théoriquement, la partie la plus rapide. Souvent je n’ai pas énormément d’articles de réserve, voire même pas du tout et je n’ai pas forcément d’idées de ce dont je vais parler. Souvent j’ai dix milles idées à la fois et très peu aboutissent par ce que je suis extrêmement exigeante.

 

Il y a deux cas de figures :

Soit je vais écrire sur quelque chose de totalement méconnue et alors le défi va être de présenter l’anime/le manga/le VN de manière à ce que les gens s’y intéressent, leur faire découvrir de nouvelles choses. Ce qui est bien c’est que comme presque personne ne sait a priori de quoi il retourne, la liberté d’expression est assez grande, on peut dire un peu ce qu’on veut. Ce qui est moins bien, c’est que ce genre d’articles ne sera pas ou pratiquement pas lu parce que les gens jugeront par le titre et/ou en lisant en diagonale que « Boh, connais pas, m’intéresse pas ». Je ne leur jette pas la pierre, j’ai tendance à faire pareil en regardant les articles référencés par Sama…

 

Soit je vais écrire sur quelque chose qui a déjà été débattu plusieurs fois. Ce qui est bien, c’est que plus de gens connaissent et donc liront potentiellement l’article. Ce qui est moins bien c’est que comme d’autres sont déjà passés avant, eh bien il va falloir avoir quelque chose de pertinent à ajouter. Sauf que quelques fois tout a déjà été dit et bien dit, à partir de là il est complètement inintéressant de sortir le 30 000e article sur le dit sujet. C’est pour cela qu’il y a très peu de chances que vous me voyez écrire un jour un article entièrement consacré à Death Note ou Higurashi, pour ne citer qu’eux. Il m’arrive de passer outre et de ruser. Le tout dernier article est un très bon modèle : Dernièrement Ion_Négatif a évoqué Alistair et l’a très bien fait. J’ai eu envie d’essayer et d’en parler aussi mais du coup il aurait été bête de sortir un deuxième article uniquement sur Alistair, donc j’ai réalisé un article plus global sur sakevisual, ce qui me permettait de parler d’Alistair sans copier le camarade d’à côté et en ajoutant du contenu. C’est aussi pour cela que je ne fais plus des impressions sur les animes récents, c’est un sujet tellement débattu que je me dis qu’il n’y a aucun intérêt à poursuivre sur cette voie là.

 

La seule alternative à ces deux cas de figure serait d’être la première à en parler et pour cela il faudrait avoir le privilège de vivre au Japon et de comprendre le japonais, comme Exelen, ce qui n’est définitivement pas mon cas.

 

Dans tous les cas, je choisis un thème, un peu au gré de mes humeurs, et avec un net penchant pour les perles méconnues, ayant souvent peur de ne pas être assez pertinente. 

 

Edit : "Et quand je ne sais plus quoi faire, je parle de sexe" me souffle Lux à l'oreille

 

Wonderland004.jpg

 

(Re)visionnage

Potentiellement la partie la plus longue. Comme je suis très exigeante, j’aime être à peu près sûr de ce dont je parle. Ainsi je regarde toujours au préalable la série que je critique juste avant d’écrire (quelques jours avant tout au plus). Cela me permet de me mettre le compas dans l’œil, d’avoir des idées, de vérifier si je ne dis pas de bêtises. Si c’est une série que j’ai déjà vu, je ne me repasse que les épisodes ou moments clés, mais le résultat est là : ça me bouffe énormément de temps. C’est aussi pour cela que j’ai décidé très arbitrairement de ne plus faire de critiques que des trucs que je viens de regarder, pour m’éviter la peine de les visionner en double. Il y a donc des tas de séries que j’ai vu il y a longtemps et dont j’aimerai parler mais la perspective de devoir les revisionner, même partiellement, me rebute pas mal. Monster par exemple, c’est une super série que j’ai suivie en VF le temps où ça passait sur Canal Plus. J’adorerai en parler un jour. Mais voilà, une cinquantaine d’épisodes dans les dents et autant de plot twists, ça fait mal. Il y a donc très paradoxalement plus de chances que je parle d’une série que je n’ai jamais vue (mais que je ne vais pas tarder à dévorer pour une raison X ou Y imprévisible) qu’une série qui figure dans mon top 10 de mes animes préférés.

 

Wonderland006.jpg

 

Sélection d’informations et d’images

Après avoir choisi mon thème et avant ou après le visionnage, ça dépend des fois, je pars à la chasse aux infos en allant sur des sites comme Anime-kun ou My Anime List pour lire tous les avis disponibles sur la série en question (voire lire quelques articles de blog anglophones en complément) de manière à avoir l’avis le plus large possible sur la série en question. Cela me permet de confronter les points de vue, de comprendre pourquoi certaines opinions peuvent aller dans le sens opposé, mais aussi de percevoir des éléments que je n’aurais jamais pu voir toute seule et les intégrer à ma réflexion pour les développer si besoin est.

Ensuite je fonce sur les imageboards tels Moe Imouto, Konachan ou Danbooru pour collecter le maximum d’images à insérer dans l’article. Souvent j’en ai soit trop, soit pas assez (pour les perles méconnues, c’est souvent mission impossible) et j’ai du mal à faire mon choix, si bien que j’ai tendance à en caser le maximum possible.

 

Wonderland007.jpg

 

Ecriture et mise en forme

Ensuite, je me met au travail et je passe à l’écriture en priant le Dieu créateur de me donner des idées de génie. Des fois il arrive qu’il entende ma prière et que je me retrouve plus ou moins satisfaite du résultat, mais souvent je ne sais pas quoi dire et j’ai du mal à commencer mon analyse. Une fois dedans, à partir de quelques thèmes dégagés ça et là, ça va beaucoup mieux. Je polis le texte pour m’assurer qu’il soit convenable et ouvre mon onglet Over-blog pour passer à l’étape suivante.

 

Comme j’ai une connexion vraiment pourrie, la durée de cette étape est très variable et peut prendre tellement de temps que ma patience arrive alors à bout et me pousse à jeter l’ordinateur par la fenêtre. Heureusement pour lui et pour moi, elle n’est jamais suffisamment ouverte pour qu’il puisse passer par l’entrebâillement et j’ai la flemme de me lever jusque là-bas =D. Je me connecte donc sur Overblog et copie/colle mon texte en rajoutant des images, des liens, répétant le processus en corrigeant tout ce qui chiffonne ma conscience. Mais bien sûr les fautes d’orthographe/de frappe passent systématiquement au travers des mailles du filet et je ne m’en rends compte que des jours plus tard au mieux. Quand enfin l’article est prêt, tout beau tout neuf, et que le tout en dehors du visionnage m'a pris une bonne après-midi, il reste une dernière étape, facultative, qui, je pense, n’est trouvable nulle part ailleurs. Il s’agit bien sûr du…

 

Wonderland008.jpg

 

Ouin-ouin time !

Eternelle insatisfaite que je suis, je passe mon temps à me dire « Rah non je peux pas publier celui-là, il est incomplet/pas pertinent/pas intéressant/pas inspiré/pas drôle (rayez la mention inutile), je peux pas donner ça aux lecteurs ». S’en suit un petit laps de temps où je lurke sur la toile. Et puis au hasard de mes clics, je tombe sur des blogs au contenue tellement pauvre que je me dis « Hey mais en fait je suis un génie =D. Bon ok, allez je publie cet article » et je règle la date. Le ouin-ouin time n’arrive pas toujours mais sans les coups de pieds au derrière de certains (au hasard, mon homme de main), beaucoup d’articles seraient restés enterrés sur mon ordinateur et certains le sont même toujours… Je devrais ptet créer un cimetière des articles tiens =O.

 

Wonderland010.jpg

 

Réception

Et quand l’article est posté ? Eh bien j’essaye de faire autre chose, de me reposer, mais la plupart du temps je ne peux pas m’en empêcher, il faut que j’aille vérifier régulièrement s’il n’y a pas des commentaires auxquels répondre. J’essaye de répondre à tout le monde ou à peu près tout le monde afin d’établir un dialogue, et du coup il m’arrive de prendre beaucoup de temps, juste pour quelques lignes, juste pour répondre à des commentaires. Mais voilà, l’exigence me poursuit, ça me titille de laisser un article sans réponse. Et puis très vite, il faut faire un nouvel article car cela fait déjà une semaine que l’ancien est sorti. Ainsi va le cycle de la vie, macrocosme et microcosme et blablabla. Le léger souci dans l’histoire, c’est que ça me prend tellement de temps que je ne peux même plus regarder d’animes et je tombe du coup vite à court de matière pour les articles. Heureusement j’arrive toujours à me débrouiller d’une manière ou d’une autre \o/.

 

Je ne sais pas comment se débrouillent les autres blogueurs, ça m’intéresserait même beaucoup de le savoir, donc si vous tenez un blog et que vous avez d’autres méthodes, n’hésitez pas à partager, je serais curieuse d’en savoir plus =).

 

Saya.jpg

 

A venir (sûr), dans les jours prochains, mit ordre de parution :

  • Un petit article sur Yurumates, anime sans prétention et ode à la procrastination
  • Majokko Tsukune-chan : Vous aimez les magical girls ? Moi aussi mais je préfère quand l’héroïne engendre des catastrophes au lieu d’aider les gens en détresse =D.
  • Ouverture d’une nouvelle rubrique musicale pour faire partager quelques perles
  • Le dernier morceau de L’été du court-métrage, ce serait bien
  • La dernière partie du dossier Kara no Kyoukai, ce serait encore mieux.

 

A venir, peut être :

  • J’étais en passe de finaliser le scénario de Milk mais ces évènements m’ont coupés dans mon élan créatif du coup je n’ai pas pu faire le point comme je l’aurais voulu. J’espère pouvoir rattraper ce retard et avancer à coup de cravache de manière à être capable d’en parler un peu une prochaine fois…
Partager cet article
Repost0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 23:45

 

Chose promise chose due, il est temps de publier les résultats du blindtest.

 

Dans l’ordre croissant, voilà la liste des participants :

Kyu

1/30

 (c’est un point qu’il est allé chercher dans la sueur et dans le sang, donc respect :p)

Malorie

2/30

Faust

3/30

Baillan

6/30

Kyn

7/30

X4713R

8/30

  Gen / Faf

15/30

Excelen

19/30

Mitoyu

20/30

Acanthe

22/30

Qui remporte le prix spécial du « Petit Mineur » pour avoir pris plusieurs heures à passer en revue tous les animes que j’avais vu à l’aide de mon MAL dans le but de retrouver les génériques. Quel stakhanovisme 0_o ! Heureusement pour toi que je n’ai que 200 et quelques titres au compteur sinon il aurait fallu te ramasser à la petite cuillère.

 

Aozora

22/30

Qui remporte donc le premier prix. C'est-à-dire mon respect éternel et euh… Y a quelque chose qui te tenterait en particulier ?

 

Henrietta.jpg

 


 

 

Les bons titres étaient donc :


Houseki – Marina Inoue (Le Portrait de Petite Cosette)

Trouvé 5 fois

Marina Inoue est devenue plutôt célèbre dans le petit monde des seiyuus, surtout avec le rôle de Yoko dans Gurren Lagann, mais moi je l’ai surtout connu avec son tout premier anime, Le Portrait de Petite Cosette, dont Yuki Kajiura a composé la musique. Faudrait que j’en parle un jour d’ailleurs…

 

mottoHade ni ne! – Haruka Tomatsu (Kannagi)

Trouvé 9 fois

En faisant le test je me suis dis qu’il me manquait des animes relativement récents de la catégorie comédie/gentil harem, et c’est totalement par hasard que j’ai choisi Kannagi, l’opening me paraissant plus potable que la moyenne. Il faut croire que j’ai bien fait, c’est une des pistes les plus trouvées.

 

Egao no Wake – Hikita Kaori (Shounen Omoji)

Trouvé 3 fois

Celui là je suis allée le chercher loin j’avoue, puisque je ne connais même pas cet anime. En revanche, j’aime bien la voix d’Hikita Kaori. C’était ça ou l’ending de Loveless de toutes façons =D (et oui, y a du Kajiura caché là-dessous).

 

Kiri – Monoral (Ergo Proxy)

Trouvé 9 fois

Une bien belle chanson que beaucoup semblent connaître. Le refrain entre vite dans la tête et c’est un délice pour les oreilles :3. Come and saaaaaaave me.

 

White Hill – Susumu Hirazawa (Paranoia Agent)

Trouvé 7 fois

 

Une piste instrumentale pour changer, le theme de Maromi, la peluche de Paranoia Agent.

 

Suki Mami Mai Tai – Barnabys (Mezzo DSA)

Jamais trouvé

 

Même si Mezzo DSA n’est pas un anime connu, je pensais que quelqu’un aurait au moins reconnu ce générique qui a du punch :<. La chanson est juste géniale quoi.

 

Edge – See-Saw (.hack//Liminality)

Trouvé 4 fois

Cet article a besoin de plus de chansons composées par Kajiura, nuff said.

 

Utsusemi no Kage – Kukui (Rozen Maiden OAV)

Trouvé 5 fois

Celui aussi je pensais que plus de monde le trouverait, la voix d’Haruka Shimotsuki étant plutôt reconnaissable. J’ai pris le milieu de la piste entière (qu’on ne trouve donc pas dans la version courte) mais il n’y avait rien de piégeux. C’est une de mes préférées de Kukui, même si les autres endings de Rozen Maiden sont très beaux aussi.

 

Sayonara - Satou Hiromi (Mushi-Uta)

Trouvé 5 fois

Celle là il fallait se lever de bonne heure pour la trouver et pourtant elle n’a pas posé plus de difficulté que ça finalement ! J’avais déjà mentionné Mushi-Uta une fois mais je réitère, c’est un anime baclé mais qui a du potentiel.

 

Silent City –AIKa – Mari Sasaki (Agent Aika)

Trouvé 4 fois

 

Agent Aika bordel ! Agent Aika aka ZE anime ecchi des années 90 ! Mais si, le truc avec des petites culottes de partout =< . Oui bon, je m’enfonce. J’ai connu grâce à mes DVDs de Serial Experiments Lain qui proposaient un trailer d’Aika. Depuis l’opening me trotte dans la tête tellement il est épique. Par contre je ne suis pas très pressée de découvrir l’anime. Bizarrement.

 

 Flower Psychedelic - Juri Ihata (Alien Nine) 

Trouvé 6 fois

 

L’opening d’Alien Nine faisait partie des génériques « bonus » que j’avais inclus en pensant adoucir un peu la difficulté du test puisque j’en avais parlé dans des articles. J’ai coupé le « Futsu janai asa ga kitte » mais c’était encore reconnaissable (une voix pareille aussi).

 

Mirai no Eve - Ali Project (Avenger)

Trouvé 7 fois

A l’origine, je n’avais gardé que la partie instrumentale mais c’était quand même drôlement sadique vu que toutes les chansons d’Ali Project se ressemblent alors j’ai rajouté un bout des paroles. Et je suis surprise de voir qu’autant de monde connaisse, Avenger (ma 1e critique anime tiens, nostalgie) n’étant pas réputé pour sa qualité…

 

Love Slave - Under17 (DearS)

Trouvé 4 fois

 

Une des seules chansons d’Under17 que je trouve audiblement supportable vu qu’elle a une voix trop haut perchée pour moi (visez la portée des paroles « I’m your slave »). Dears a une place particulière dans ma « culture » puisque c’est après être tombée sur une des illustrations officielles que j’ai voulu tester les animes ecchi/harem. Non mais franchement, vous avez vu la combinaison de Ren ? Elle ne couvre quasiment rien et en même temps elle couvre juste ce qu’il faut. Une telle création me bouleverse encore tant elle est mystérieuse (à côté les armures de Queen’s Blade c’est de la gnognotte).

 

I~jan! Yuujou – Maki (Doujin Work)

Trouvé 6 fois

Doujin Work c’est un petit anime sympa comme tout, il faudrait que j’en parle un jour. Rien que le concept est à pleurer de rire.

 

Crystal Energy - Minami Kuribayashi (Mai Otome)

Trouvé 6 fois

C’était sensé être la facile du lot mais c’est vrai que regarder Mai Otome est loin d’être un but dans l’existence donc c’est pas plus mal. Restez à l’écart les enfants, ça vaut mieux pour vous.

 

Cause Disarray - Galneyrus (Mnemosyne no Musume Tachi)

Trouvé 5 fois

 

Sans être une absolue fan de visual kei j’apprécie les génériques de Mnemosyne, une série qui avait beaucoup de potentiel. Pareil, je devrais en parler un jour ou l’autre, même si c’est un anime mature, déconseillé aux moins de 16 ans (de la violence et surtout beaucoup, beaucoup trop de fornication). Oui mais c’est Mamiko Noto qui double le personnage principal, une fille classe avec des cheveux longs et des lunettes, ça ne peut que compenser \o/.

 

White Destiny – Ishida Yoko (Pretear)

Trouvé 5 fois

C’est peut être une bonne chose que peu de monde connaisse parce que Pretear fait partie de mes expériences difficiles. Je sais qu’il y en a qui aiment mais honnêtement c’est juste un mélange de Sailor Moon combiné à Blanche Neige et les Sept Nains (dont c’est sensé être l’adaptation) : l’héroïne est une cruche et y a des beaux mecs partout pour voler à la rescousse du scénario. Si un jour je suis bourrée, promis je vous en fait un pavé.

 

R.O.D Theme – Taku Iwasaki (Read Or Die)

Trouvé 5 fois

 

L’opening de Read or Die faisait partie des génériques « bonus » que j’avais inclus en pensant adoucir un peu la difficulté du test puisque j’en avais parlé dans des articles. Une belle piste instrumentale, du Taku Iwasaki (celui qui a fait la musique de Gurren Lagann), que demander de plus ? A noter que j’ai inclus la toute fin du morceau.

 

Hemisphere – Maaya Sakamoto (RahXephon)

Trouvé 9 fois

 

Autant les avis sont divergents sur RahXephon (que je considère personnellement, avec El Cazador de la bruja, comme étant une de mes plus grandes déceptions), autant sur Hemisphere c’est assez unanime. Ma préférée de Maaya Sakamoto, assurément, avec ce passage magique où les violons se déchainent. It’s calling me aaaaagain.

   
Good bye, Yesterday - Mizrock (Romeo X Juliet)  

Trouvé 6 fois

Romeo X Juliet a de beaux génériques, c’eut été dommage de ne pas en profiter. A noter que je n’ai pas été immensément sadique puisque j’ai laissé la partie où la chanteuse dit « Sayonara Yesterday » et je sais que certains ont trouvés grâce à ça :p.

 

Neko Mimi Mode – Dimitri from Paris (Tsukuyomi Moon Phase)

Trouvé 5 fois

 

Vous pensez avoir vu tout ce qu’il y a de plus moe sur Terre ? L’opening de Tsukuyomi Moon Phase gagne haut la main ce titre ! En plus la musique se colle à votre cerveau comme une sangsue, c’est dur d’y échapper. J’ai fait exprès de prendre un bout de la version longue où la madame ne « chante » pas encore puisque les paroles se résument à « Neko Mimi Mode » et deux trois phrases de temps en temps pour varier les plaisirs, ce qui aurait été tellement évident à trouver que bon, où est l’intérêt ? De toutes façons, ceux qui connaissent ont trouvés direct, ça traumatise vite ce truc là…

 

Cloud Age Symphony - Shuntaro Okino (Last Exile)

Trouvé 3 fois

Là j’ai été sadique puisque je n’ai retenu que la toute fin de la version longue, qui est assez énigmatique.

 

New World - Bae Yu Mi/Yumi (Futakoi Alternative) 

Trouvé 2 fois

Pareil mais dans l’autre sens, j’ai fait exprès de ne garder que l’intro qui est longue et ne reflète pas trop le reste du morceau, sauf que j’ai quand même laissé le bout rythmé avec guitare et batterie.

 

Passionate Squall - Ayumi Fujimura, Aki Toyosaki, Minori Chihara, Aya Hirano, Yoko Hikasa (Seikon no Qwaser)

Trouvé 5 fois

 

Contrairement à pas mal d’autres pistes j’ai mis du très récent en la personne de Seikon no Qwaser en pensant que ça serait plus simple, mais apparemment le show dégouline trop d’ecchi pour être regardé jusqu’à l’ending ^^’ (ça se comprend remarque). Une des rares fois où un anime ouvertement « érotisant » a un générique qui me plait (celui de Queen’s Blade a autant de seiyuus qui chantent dedans et il me casse les oreilles à chaque fois).

 

Forever - Savage Genius (Elemental Gerald)

Trouvé 7 fois

Je trouvais que ça manquait de Savage Genius. C’était ça ou Inori no Uta…

 

Namida – 2BACKKA (Skip Beat)

Trouvé 6 fois

 

Même en coupant au milieu de la version longue, la piste était quand même très reconnaissable. Après peu de gens ont dus regarder Skip Beat qui reste ce qu’il est, c’est à dire un (bon) shoujo. Vu que la plupart de mes lecteurs sont probablement des mecs, c’est compréhensible =).

 

Shut up and explode – Boom Boom Satellites (Xamd Lost Memories)

Trouvé 13 fois

 

Shut up and explode c’est quand même une chanson qui donne envie de courir, de hurler, de se rouler par terre ou juste de bouger frénétiquement :3. Je l’aurais bien vu gagner le Prix Néant Vert de l’Opening mais bon (il a quand même fini 3e). Bref, c’est la piste la plus trouvée du lot !

 

Upside Down – Denki Groove (KuchuBuranko)

Trouvé 1 fois

J’en avais brièvement parlé une fois mais les génériques de Trapeze/Kuchu Buranko sont terriblement additifs, ils donnent une furieuse envie de danser et de chanter. Et je dois toujours regarder l’anime T_T.

 

Discotheque – Nana Mizuki (Rosario Vampire Capu2)

Trouvé 5 fois

 

C’est bien la seule chose que j’apprécie dans la série des Rosaio Vampire tiens. Rien à dire sur cet opening, il est beau, la musique est sympa, la chorégraphie plutôt cool et on sent que c’est recherché. M’est avis qu’ils ont dépensés le budget des deux saisons juste pour une minute trente de classe.

 

Kaze no Nemuru Shima – Miyamura Yuuko (Nankai Kio Neoranga)

Jamais trouvé

Je me suis particulièrement déchainée sur celle là. Neoranga est un vieil anime dont j’ai eu connaissance grâce à mon coffret Lain encore une fois. Le trailer m’a captivé avec cette drôle de musique un peu tribale que je me suis faite une joie de massacrer en prenant pile le passage où Miyamura Yuuko (mais si la doubleuse d’Asuka dans Evangelion) se met à faire “la, la la la la“. Inutile de dire que je considérais cette chanson comme introuvable :x.

 



 Le bilan de ce premier blindtest est ma foi plutôt positif. Certes le nombre de participations n’atteint pas des sommets mais on peut mettre ça sur le compte de l’inexpérience, vu que c’était surtout un coup d’essai (même si je suis étonnée que certains participent dans les commentaires sans toutefois m’envoyer leurs réponses, ce qui est assez bizarre) et que je ne visais pas très haut non plus . Ce qui m’a fait le plus plaisir dans le tas, c’est surtout le fait de créer un échange avec le lectorat. Quand je fais des articles je n’ai parfois pas beaucoup de retours et pourtant je sais que je suis lue, ce qui me frustre énormément (ah le syndrome du lurkeur !). Et là, j’ai pu recevoir des mails de personnes avec lesquelles je ne parle pas souvent, voire même avec lesquelles je n’avais jamais parlé avant. Des échanges se sont constitués (certains attendent même ma réponse de la semaine je crois, teheheh, faut que je m’y mette :x) et ça, ça booste le moral (surtout en période centre aéré). Ce qui me donne d’avantage envie de débusquer les “anonymes“ et de les sortir de leur tanière parce qu’il n’y a rien de plus plaisant pour un blogueur de rang modeste que de pouvoir petit à petit mettre des noms sur les personnes. Se dire "Ah lui c’est machin, il revient de son stage bidule, je vais lui demander des nouvelles" ou “Elle c’est muche, je sais qu’elle aime telle sorte d’anime, j’espère que cet article lui plaira".

 

Musique1

 

En fait je trouve que le bloging s’apparente de plus en plus au commerce. Internet est un univers constitué de villes-communautés plus ou moins grandes dans lesquelles il y a des rues marchandes : chaque magasin vend quelque chose qui lui est propre en essayant d’attirer les clients. Dialoguer avec les lecteurs me donne l’impression très forte d’être une brave dame tenant sa petite boutique rue Japanime, carrefour du WTF, et de papoter avec mes clients de derrière le comptoir. Chaque jour je vérifie l’état de mes stocks, de temps en temps je propose un nouveau produit que je conçois avec mes tripes en faisant du mieux que je peux, quelque chose dont je veux être fière (ce qui n’arrive pas souvent), et puis je crie dans un megaphone pour attirer les passants, je sers les clients, je bavarde avec les habitués. Il m’arrive aussi d’entrer dans une boutique voisine pour bavarder avec le patron, demander ce qu’il y a de neuf, ou dans un supermarché, ces gros blogs très fréquentés, dans lesquels je me fais généralement discrète, mais j’évite les centres commerciaux, l’étape au dessus du blogging. Tenir un blog c’est vraiment tout comme si j’avais ma boutique à moi, l’aspect financier en moins.

 

Musique2

 

Même si répondre aux commentaires sur le site ou aux mails que l’on m’envoie me prend un temps considérable, ça me fait plaisir, je vois un rayon de soleil filtré à travers la vitrine du magasin. Pour la peine je mettrais bien un tournesol sur le comptoir. Merci de me soutenir =).

 

Et sinon je vous sers quoi aujourd’hui ? Pareil que d’habitude ? Et un coktail pour la table sept, un !

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 00:05

(Je suis en grève de transition cohérente. Vous êtes prévenus.)

 

L’été c’est quand même une saison géniale. Entre les quadrillons de mouches et moustiques qui partent en éclaireur dans tous les coins de la maison pour aller atterrir sur tes pauvres doigts qui n’ont rien demander à tout bout de champs, le soleil qui a emprunté la technique dite du renard (ou du lapin, au choix) en enfumant ton trou pour te forcer à sortir (mesquin mais ça ne marche pas sur moi, mouhahaha), en passant par la multiplication des visites familiales (quand t’habites près de la plage, tous les membres de ta famille de la France entière se retrouvent à un moment donné dans ta piaule, c’est obligé) et le passage traditionnel du « job d’été », on n’a pas une minute de répit. C’est con parce que moi j’aime bien m’ennuyer. Mais en été c’est un peu mission impossible puisque, retour de prépa oblige, j’ai deux ans de vie à caser en deux mois. Hum, je ne suis pas experte en bourrage de valise ou en Tétris mais je suppose que je vais devoir apprendre sur le tas. Du coup comme en deux mois de vacances je bosse plus qu’en deux ans réunis, dans des conditions pas agréables de surcroit, y a qu’une seule chose qui me fait plaisir : pouvoir écouter de la musique toute la journée.

 

Musique01

 

Une transition incohérente plus loin, je me disais donc qu’un blindtest sur le thème des animes ça pourrait être rigolo. Alors voilà. 30 pistes d’environ 30 secondes. Tous des openings ou des endings. J’ai essayé de varier en mettant des trucs relativement vieux et d’autres très récents, issus de toutes sortes de série, dont certaines que j’ai mentionné dans mes articles, histoire de rafraichir la mémoire des deux du fond qui dorment. Pas de limite d’écoute (ce serait quand même un peu vil). La plupart du temps je prends l’intro ou le refrain mais je précise quand même que j’ai fait un ou deux découpages très méchants dans le tas.

Normalement il devrait y avoir du challenge vu le retour que j’ai eu de mes gentils cobayes :p. J’espère que ça vous fera découvrir de chouette musiques en même temps  (le but c’est aussi d’y prendre plaisir et de se casser un peu la tête).

 

Musique02

 

Pour participer, c’est simple, il suffit de télécharger le dossier, et de m’envoyer les réponses via le formulaire de contact d’Overblog qui se trouve dans la jolie colonne de droite. Publication des résultats dans environ 3 semaines, histoire de donner assez de temps à tout le monde. Et du coup les commentaires de l’article ne servent plus qu’à me dire, au choix et totalement aléatoirement, que je suis diabolique ou juste très vicieuse .

 

Rar logo

Blindtest Eté 2010

 

Je n’ai pas prévu de récompense particulière pour celui qui aura le plus de bonnes réponses, s’il y a quelque chose que vous voulez spécialement (je ne sais pas moi, que je fasse prochainement un article sur tel sujet par exemple), on peut négocier =).

 

Musique03

 


 

Une autre transition incohérente plus loin…Parlons business voulez-vous ? A moins d’être un peu myope ou juste particulièrement distrait, normalement vous devriez avoir remarqué qu’il y avait un léger changement dans la colonne de droite. Après un silence radio de plusieurs mois, je me suis dis qu’il était temps de faire dans la transparence de montrer où en est le projet Milk (même si ça fait un peu charabia pour le moment). J’ai carburé à fond pendant une bonne semaine et 145 pages Word plus tard, je suis arrivé à un premier jet, un brouillon, fondamentalement incomplet (puisqu’il y a un bout que j’ai volontairement omis et que je rajouterai en dernier) mais qui servira de support de base. Sur cette branche principale se greffent des routes, dont le déroulement est écrit dans ma tête. La prochaine étape va maintenant être de confronter ce brouillon à une direction, c'est-à-dire de commencer à monter les routes, une par une, en vérifiant la cohérence d’ensemble, ce qui implique le fait que le brouillon sera retouché de nombreuses fois – et c’est fait pour.

 

Cold

 

Cette étape aura été très loin d’être inutile puisque dans toutes les idées que j’avais en tête, j’en ai écarté que je pensais pourtant être primordiales, et j’en ai rajouté qui n’étaient pas là à la base. Par exemple je comptais faire huit routes au départ, et je suis retombée à sept parce que l’un des personnages était beaucoup plus cohérent en personnage secondaire et que son histoire restait au fond assez anecdotique. L’univers même a beaucoup évolué puisque la science-fiction a pris une part plus importante que je ne l’aurais pensé sur le cours des évènements et le petit délire original que j’avais eu d’introduire une alien pour pimenter les choses s’est avéré m’apporter sur un plateau un background beaucoup plus intéressant.

 

Cow

 

Je remercie au passage mes cobayes préférés (ils se reconnaitront), une fois de plus, qui sont assez sympas pour donner de leur temps et débusquer les coquilles et autres erreurs tapies dans ma prose. J’espère que le résultat final leur plaira encore plus que ce qu’ils ont pu lire (puisque globalement ils sont trop gentils pour en dire du mal, et ça m’inquiète beaucoup d’ailleurs XD) et qu’il vous plaira aussi.

  Shuffle

 

J’annoncerai de toutes façons très régulièrement sur Twitter ou ici où j’en suis. Comme je retourne au centre aéré au mois d’août, le projet est forcément en pause d’ici là, mais en septembre, je compte carburer de nouveau et me dépasser pour qu’un scénario valable soit prêt le plus vite possible. Si vous avez des remarques ou désirez filer un coup de main, n’hésitez pas, je suis certaine que je peux vous trouver du travail :p. 

 

EDIT : Ahah, pile le jour où je lance cet article, ma freebox fait des siennes et mon adresse mail (free) a des ratés. Du coup il y a des mails que je n'ai probablement pas reçu (et d'autres qui sont dans les spams). Heureusement je me suis faite une autre adresse il y a peu et comme je ne l'utilise jamais, autant qu'elle se rende utile. Pour m'envoyer les résultats : ohelianthus@gmail.com


Oh et voilà le classement provisoire de tout ce que j'ai reçu (si vous n'êtes pas dedans c'est donc que je n'ai pas eu votre message =/). Je mettrai à jour régulièrement. Mais n'hésitez pas à répondre partiellement hein, j'ai la main aussi lourde dans les demi-points que dans la difficulté, ça compense :p. Non parce que si vous reconnaissez un groupe et pas l'anime par exemple, je vous compte moitié bon. Vous avez aussi le droit de me renvoyer un mail si vous avez trouvé d'autres titres depuis, j'éditerai ça.

 

Aozora / Acanthe : 22/30

Mitoyu : 20/30

Excelen : 19/30

Faf / Gen' : 15/30

Cobaye 4 : 9,5/30

X4713R : 8/30

Baillan : 6/30

Kyn : 7/30

Cobaye 1 : 5/30

Cobaye 2 / Faust : 3/30

Cobaye 3/ Malorie : 2/30

Kyu : 1/30

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 22:00

 

Nous voilà donc arrivé au moment de la REVELATION qui va bouleverser vos petites existences insignifiantes et entraîner la fin du monde…ou pas. Bon, pour décrire un peu le truc, je vais commencer par tout expliquer par le début, ça sera plus simple (non par ce que commencer par la fin…).

 

Cow-3.jpg

 

Premières idées

Remontons dans le temps. Il y a environ un an donc, je me suis décidée à créer ce blog à partir de motivations personnelles en me disant que si j’en faisais un, c’était pas pour l’abandonner au bout de trois jours et qu’il fallait que je m’implique sérieusement dedans. Alors j’ai voulu faire les choses en grand et j’ai réfléchis à pleins de trucs complètement loufoques que même sous ecstasy, vous n’y aurez pas pensé X). Et puis il m’est venu une obsession : Je veux une mascotte  moe ! Vous avez vu le résultat… Sauf que, comme je suis le genre de filles qui aiment se torturer la cervelle jusqu’à plus soif, je me suis un peu remise en question là-dessus en me demandant qu’est-ce que j’allais pouvoir faire d’une putain de mascotte alors que je n’ai même pas le temps de dessiner et qu’honnêtement à part faire joli… Bref, j’ai réfléchis (je sais très bien le faire ça réfléchir =D) et je me suis dis « Oh, et si je faisais d’elle l’héroïne d’un truc, genre un jeu, un…UN VISUAL NOVEL ! ». Et c’est là que tout a commencé. Je suis partie sur l’idée de faire un délire, une sorte de parodie, avec le héros looser lambda vivant dans une ferme et qu’il devait choisir entre 4 vaches stéréotypées (dont Miruku) et Kurumi (par ce qu’à l’époque je l’avais aussi imaginé, puis je me suis dis que j’allais la garder sous le coude par ce que deux mascottes d’un coup c’était un peu too much) avec pleins de références d’otakus et tout. Au début c’était ça. J’avais rangé le projet farfelu dans un coin de ma tête en me disant qu’on verrait plus tard et de temps en temps j’essayais d’avancer un peu, par ce que le temps que tout ça se réalise, autant avoir les bases déjà toutes prêtes. Sauf que, il y avait un problème, un gros problème. Sur les 4 vaches, il y en avait une qui était ma Némésis (loli hyperactive + cheveux roses = Fail), donc que je ne pouvais pas piffrer, une dont je n’avais rien à foutre et mes deux préférées. Et le scénario restait au point mort. J’ai vite compris que ça ne pouvait pas aboutir comme ça. Alors que faire ?

 

Cow-4.jpg

 

Transition

Pour pouvoir m’attacher aux personnages, et ça n’a rien de sorcier, il fallait qu’ils me ressemblent un peu sur certains côtés, que je puisse m’y identifier, alors j’ai changé quelques trucs (le chara design de la loli aux cheveux roses par exemple) et j’ai pris des bouts de ma personnalité pour leur en donner à chacune (et c’est là qu’on voit que c’est méga pratique d’être une fille compliquée par ce que rien qu’avec ma personnalité je peux faire plus d’une vingtaine de personnages différents, joie, extase =D). Du coup, eh bien, impossible de les voir comme des stéréotypes dorénavant. Et le scénario bloquait, bloquait. Je me suis dis qu’il manquait encore quelque chose : la capacité d’évoluer. Un stéréotype reste figé, un « personnage » peut changer. Et pour qu’il y ait évolution, il faut jouer sur le temps. Chacune a donc écopé d’un passé, et de certains tics, de mimiques, de possibilités (notamment au niveau des fins). Mais ce n’était pas suffisant, il y avait toujours quelque chose qui clochait. Je commençais à désespérer un peu, nous arrivions en juin (donc depuis février ça n’avait pas des masses évolué) lorsqu’un évènement inattendu va me permettre de tout repenser.

Cow-1.jpg

 

 

Inattendu et effets secondaires

Vous n’allez pas me croire, ou me traiter de fille stupide, mais l’évènement en question c’est le projet de la blogosphère de faire aussi un visual novel, le projet Sebaden. Eh ben, ça n’a l’air de rien comme ça mais ma première réaction aura été de me dire « Et merde… » XD. J’avais jamais pensé que d’autres auraient pu avoir la même idée et je me sentais un peu con par ce que forcément, à dix ou vingt personnes ça avance plus vite que quand on est une seule fille et complètement débordée de surcroît (vive la prépa). En plus je me suis dis que si j’annonçais mon projet maintenant, je passerai pour une copieuse, un mouton ou je ne sais quoi, je me sentais donc complètement décrédibilisée. Après un fort moment de découragement, je me suis quand même intéressée à ce qu’ils faisaient par ce que je suis d’un naturel curieux et que ça m’avait l’air fort intéressant (c’était un peu mon lot de consolation, d’ailleurs je continuerai à suivre ce qu’ils font hein, comme je continue d’attendre avec impatience la version complète de Katawa Shoujo ou de zieuter Ilchan Eroge ) et là ce fut une putain de révélation. Grâce à leur soutien involontaire, j’ai compris tout ce que je ne voulais pas faire XD. Eh oui, ça parait complètement aberrant, voire pas gentil (ce qui n’est pas le cas du tout) dit comme ça, mais jusqu’alors je m’étais en quelque sorte forcée à rentrer dans un cadre, un moule. Le projet initial constituait à totalement laisser de côté mon style d’écriture habituel (par ce que, vous n’êtes pas sensés le savoir, à moins d’être des stalkers de haut niveau, mais j’écris en parallèle), à se concentrer uniquement sur du « léger » sans prétention et des références otaks. Mais moi je ne suis pas comme ça, j’ai ma manière de faire les choses, je privilégie l’ironie/humour noir aux jeux de mots et autres blagounettes (ce qui n’empêche pas d’être léger), j’aime bien quand ça part aussi dans le tragique parfois (par ce que je suis faible et que je pleure devant Kanon :3), quand y a de la réflexion derrière, des trucs psychologiques, de l’ACTION (mais en VN c’est un peu fail à représenter mais c’pas grave, ça vous situe l’état d’esprit), du sang, des pétages de câble, du WTF à foison MAIS avec une sorte de logique derrière comme si chaque délire était soigneusement expliqué dans un système à la fois rationnel et constitué de délires ordonnés (ce qui fait que je ne suis pas tout à fait pro-Sunrise vu les absurdités qu’ils peuvent faire dans leurs animes, tu regardes un anime Sunrise tu sais que tout est possible quoi, le meilleur comme le pire, le beau comme le grotesque). Bref, je suis moi et me forcer à m’adapter à quelque chose d’autre était douloureux alors, une fois que j’ai pris conscience du problème, j’ai renversé la vapeur.

 

Cow-8.jpg

 

On a toujours une histoire avec un mec et des vaches mais pas mal de choses ont changées. Par exemple le fanservice. Je comptais en mettre des tonnes (par ce que, ça peut vous paraître bizarre mais j’aime bien le fanservice quand il est pas trop écoeurant, pas du genre Platonic Heart, Queen’s Blade ou Kiss X Sis quoi) et au final j’ai fini par me dire que des animes fanservice il y en avait des tas chaque année et que si c’était pour faire pareil en amateur il n’y avait pas d’intérêt, du coup la dose de fanservice a été réduite le plus possible afin de ne conserver que le côté utile de la chose (disparition de scènes onsen/maillot de bain et autres phases de karaoké d’un cliché à tout épreuve). Bon par contre j’ai gardé mes fétiches préférés par ce que. Merde c’est moi qui fait tout le boulot autant conserver quelques menus plaisirs comme…le zettai ryouiki :3. Je vais pas vous faire une liste, ça gâcherait le suspens XD. Une autre chose qui a changé c’est le côté « intertextuel ». En gros il y aura toujours des références mais non seulement elles seront plus discrètes mais elles s’étendront aussi à d’autres supports (dont le dessin animé lambda puisque j’ai été lobotomisée depuis ma tendre enfance et que je ne regarde jamais de films ou presque). Mon idée est que quelqu’un qui s’y connaît pas trop en japanime comprenne et s’amuse un tantinet sans avoir l’impression d’être devant du Seitokai no Ichizon (qui est pour moi un symbole même de l’otakisme actuel puisque ça balance des références mal ordonnées toutes les minutes au risque de faire trépasser les pauvres âmes à la cervelle fragile comme moi…Syndrome Lucky Star donc). Autre changement de taille : le héros. Pour quelqu’un comme moi qui crache devant la platitude des héros de harem pervers et méga looser accompagné du « meilleur ami encore plus pervers et plus looser » c’était quand même un comble que de faire du personnage centrale une absence de personnalité. Du coup, je ne sais pas si c’est vraiment réussi, mais j’ai voulu quand même lui ajouter un peu de caractère…et de cynisme. Par ce qu’un héros cynique c’est toujours plus cool.

Cow-5.jpg

 

 

Le renouveau

Après cette révélation, j’ai eu malheureusement fort à faire puisque mes vacances auront été assez courtes et que j’avais vraiment besoin de récupérer. A noter que trois nouveaux personnages avaient depuis fait irruption dans mon esprit et qui dit nouveaux personnages principaux dit nouvelles routes à écrire donc plus de travail \o/. Et à la rentrée scolaire ça a juste été l’explosion. D’un côté mes cours étaient tellement chiants, je subissais une telle pression (travail, travail, blablabla, travail, travail, travail, blablabla), et de l’autre mon imagination débridée ayant enfin été lancée en terrain favorable, que tous les éléments se sont combinés et PAF, ça fait des Chocapics. Bon pas des Chocapics en fait mais un déferlement d’idées en continu, ce qui faisait que je me levais le matin, je me rendormais (comme d’habitude), je me re-relevais pour de bon, j’allais attendre dans le couloir tout en commençant à penser à un certain point de l’histoire qui mériterait d’être développé, je passais quatre heures de suite à gribouiller des chara-design approximatifs (mais qui m’évoquent tant de choses) sur mon cahier en lieu et place de cours, de cogiter toute la pause du midi en mangeant en me disant que tel truc serait mieux qu’un autre, pis encore quelques heures de gribouillage sur mon cahier (quelques fois de textes imagés histoire de changer un peu) pis rebelote niveau cogitation au repas du soir, mes heures de travail tournaient au calvaire par ce que je devais lutter contre mon esprit pour qu’il arrête de penser à ça (qu’il y avait un peu deux dissertations et une version en attente), et même le soir quand je me couchais fatiguée mais contente de pouvoir dormir, ce connard de cerveau s’excitait tout seul sur trente six mille idées, même que je lui criais de la fermer et qu’il voulait pas =(. On peut dire que ça a tourné à l’obsession oui. Mais c’est pas le pire puisqu’il m’est arrivé de vouloir chercher sur Internet le blog de développement du projet pour voir si il avançait, ce qui est bien sûr IMPOSSIBLE puisque c’est moi qui m’en occupe. Je tourne folle <___<. Bref, mon imagination bridée par la prépa se révoltait clairement de manière indirecte en m’en faisant baver. Mais du coup il y avait un tel enthousiasme, une telle envie d’avancer que ce projet est devenu super important pour moi et qu’il est dorénavant hors de question de le lâcher. Donc voilà, ça fait depuis septembre que je suis à fond sur le scénario et je compte avancer par étapes. Quand le scénario sera net et propre dans les moindres détails, je m’occuperai des graphismes (ce qui risque de prendre un peu plus de temps puisque deux ans de prépa m’ont complètement fait oublié comment dessiner alors déjà que j’étais pas si douée que ça avant…), puis de la musique.

 

Petite parenthèse mais niveau musique je compte en utiliser des déjà existantes pour deux raison : la première par ce que je sais autant composer et jouer un morceau qu’un manchot jouer à la pelote basque et la dernière par ce que je passe mon temps à écouter des musiques d’ambiance et que je n’arrive pas à voir quelque chose de plus approprié. Du coup si vous vous y connaissez un peu niveau copyright je ne suis pas contre quelques informations; autant savoir ce qui est interdit et ce qui ne l’est pas. Je compte évidemment détailler l’origine de chaque piste dans les crédits de fin pour préciser que je ne fais qu’emprunter mais il y a peut être autre chose à faire que j’ignore.

 

Bref après musique et bruitages (là aussi ça risque d’être long), viendra la programmation et le mixage. La phase finale étant la relecture et je compte bien monopoliser quelques cobayes inconscients comme bêta-testeurs =D. L’ennui, vous l’aurez deviné, c’est que comme je suis toute seule, tout ceci va prendre un temps relativement imposant.

 

Cow-2.jpg

 

Wait, there is more ?

Dans l’immédiat je sais que j’en ai au moins pour un ou deux ans en travaillant à fond, mais, et ça vous ne le savez pas non plus, dans mon hystérie productive j’ai récolté tellement de matière que je ne compte pas m’arrêter là. J’ai assez pour faire deux suites, oui, deux putains de suite. Le projet Milk risque donc fort d’être une trilogie et je peux dors et déjà faire une croix sur les cinq prochaines années de ma vie. Il faut être sacrément passionnée pour arriver à un tel truc, et je vous garantis que je ne fais pas ça pour l’argent, la gloire ou les filles garçons faciles.

Comme ce sera une trilogie j’ai décidé d’adopter un schéma double : d’un côté chaque jeu développera son histoire/ses histoires (je pense notamment au second volet qui ne se réduira pas à un seul récit), et de l’autre il y aura un liant, une autre histoire bien plus vaste qui s’étendra sur les trois opus. Pour construire tout cela, il va me falloir beaucoup de temps et de motivation…

 

Je ne sais pas si ça vous intéresse vraiment après tout mais tant qu’on est dans le déballage, la prostitution même, d’informations, autant y aller à fond. J’ai assez de matière pour faire trois jeux mais aussi pour leur inventer un background farfelu. En gros, le récit aura lieu dans une sorte de monde parallèle dans lequel tout est exactement comme aujourd’hui mis à part le fait que les vaches soient semi humaines et l’existence d’un nouveau continent (je me suis donc cassée la tête à inventer de nouveaux pays avec de nouvelles cultures, de nouvelles relations géo-stratégiques, un nouveau passé). Accessoirement des extraterrestres risquent de se balader dans le coin (petite déviance vers la SF). Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, hein ? C’est vrai, situer l’histoire dans un pays déjà existant était vraiment trop simple, autant y aller franchement et recréer l’univers tout entier, c’est bien plus rapide 0_o…

Pour ce qui est du synopsis, hum, je vais encore rester très floue histoire de laisser planer le suspens. Si vous voulez, je peux d’ors et déjà vous balancez un fragment que j’ai écris, là comme ça, sur le vif, et qui vous donnera une idée de mon style d’écriture (et en musique s'il vous plaît). Le passage en question est mélancolique mais toute l’histoire ne sera pas comme ça, hein =O :

 

Musique qui m’a inspiré ce fragment et qui risque fort de défiler pendant cette scène :

 

 

 

Yasougetsuda [Gouttes de lune – Nocturne]

 

Des gouttes de lune, des gouttes de lune à foison. L’élixir nocturne qui glisse le long de la fenêtre avec clarté. Larmes de la lune qui coulent, qui coulent, telles des perles scintillantes. Le froid, la chaleur. Tout s’emmêle et se mélange, je voudrais tant, ô rien qu’une fois, fermer les yeux et me laisser emporter par le courant, fermer les yeux et couler, couler à l’infini dans cette bulle de lumière, si rassurante, si éphémère. J’ai tellement peur de la perdre, tellement peur de me perdre. Les pleurs des violons, lointaine plainte, mon avenir perdu reviendrait-il ? Je pense à toi, je pense à toi sans cesse. Lorsque j’ouvre les yeux tu es la première à m’habiter, la dernière à te retirer. Je me croyais libre, et je veux encore me croire libre. Je veux encore me dire que je peux détourner mon regard et faire comme si rien ne s’était passé. Non, rien ne s’est passé. Tous ces souvenirs, ces souvenirs en rafale, ils n’existent pas. Je suis seul, je ne peux être autre chose que seul. Cependant…cependant…j’ai peur. J’ai peur d’être seul. Allongé dans mon lit, lorsque la nuit tombe, fantômes de tous les temps viennent me hanter : le poids du passé, de ces cons de souvenirs qui ne s’effacent jamais, ce présent insupportable flottant dans le vide et l’avenir, l’avenir, toujours absent, toujours dangereusement absent. Il m’a longtemps suffit de me boucher les oreilles pour ne plus les entendre, ils revenaient toujours, inlassablement. Mais désormais, dès que je pense à toi, le sifflement désagréable, cette angoisse sourde, tout juste enterrée sous la surface de ma peau disparaît. Je n’avais jamais pensé que ça pouvait être si facile. Disparaître. La magie existe-t-elle ? C’est absurde, mais quand je suis avec toi, il suffit que je le désire et tout devient possible. Le meilleur comme le pire, la haine et l’amer, le sourire tombant en poussières, le sourire qui survole toutes les barrières que j’avais construite, toutes les barrières qui me protégeaient d’un monde que je n’avais pas voulu. Elles étaient pourtant si solides, elles auraient pu exister toujours. Mais tu étais là, à frapper contre la porte avec insistance. Je voulais te laisser entrer je crois, peut être pas au début mais tu avais fini par me convaincre, tu avais fini par faire naître en moi l’espoir infime d’avoir trouvé ma raison d’être, alors je l’ai voulu, de toutes mes forces même, j’aurais pu te laisser entrer à ce moment là. J’aurais pu. Mais moi, je suis un lâche. Je n’ai pas le courage de vivre, pas le courage de mourir, pas le courage d’aimer. Les choses se passent sans moi parce que je n’ai pas le courage d’interférer, je n’ai pas le courage d’exister par moi-même. Quand je ne le pensais pas c’était facile, ce n’était qu’un jeu. Maintenant je suis pris à mon propre piège. J’ai voulu gagner une guerre sans répandre la moindre goutte de sang, j’ai voulu grimper en haut d’une montagne sans voir le ciel, j’ai voulu gagner ton amour sans engager le mien, j’ai voulu gagner sans me préparer à la défaite, j’ai voulu t’embrasser sans goûter tes larmes. Je suis fichu, je suis foutu, je suis amoureux. Et pourtant, je n’ai toujours pas le courage de dire « Je t’aime »…

 

Cow-6.jpg

 

 

Mer il est fou

Bon, on n’en est pas encore là mais je préfère faire les choses en avance, histoire d’y aller doucement. Pour ce qui est du recrutement (si des volontaires veulent filer un coup de main), j’y pense déjà mais j’en reparlerai beaucoup plus tard puisque tant que je n’aurais pas finalisé au moins les ¾ du scénario de toutes façons, je suis coincée.

 

Cow-7.jpg

 

Sinon que dire de plus ? Je crois avoir mentionné le plus important. Je donnerai de toutes façons régulièrement des nouvelles sur le projet sur Twitter et puis sur un blog spécial que je compte bientôt crée, et peut être même publier environ tous les mois, une planche de chara-design, des infos supplémentaires ou des trailers (mais là va falloir attendre encore un peu). Voilà, voilà. Si vous avez des suggestions techniques ou des questions, je vous écoute.

 

P.S : au départ je comptais poster les premières planches de chara-design mais faute de temps et de motivation, je réserve ça pour plus tard.

Partager cet article
Repost0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 22:58

 Vie du blog2

 

Déjà un an que je suis là, fidèle au poste, et que personne ne m’a encore dénoncé à l’hôpital psychiatrique le plus proche, je suis fière de moi =D. Sérieusement, j'ai longtemps cru que la prépa me ferait craquer et que je serais incapable de tenir dans la durée, du coup ça me fait chaud au coeur de voir que ça fait un an. Déjà un an ! Pour moi c'est une éternité qui s'est écoulée =O.

 

Noir.jpg

C'est pas Noël mais j'm'en fous, c'est Noir donc ça compte c'tout è__é



 

Evidemment, qui dit anniversaire dit post un peu spécial (bon d'accord l'anniversaire c'était hier en fait mais tant pis). Alors, comme montrer mes statistiques est une chose qui ne vous intéresse probablement pas, je vous propose plutôt la liste des mots-clés que les gens entrent sur Google avant d ‘arriver chez moi, un outil franchement rigolo que j’ai acquis en passant sur Overblog  (un déménagement que je pensais agréable jusqu'à ce qu'intervienne cette maudite barre) et croyez moi, ça vaut le coup d’œil. Rien que pour ça je regarde mon panneau administratif tous les jours X). Une vraie tranche de rigolade. Malheureusement, comme je suis une feignasse, je n’ai pas sauvegardé les mots-clés des mois précédents alors que certains sont plutôt funs, vous n’aurez donc que ceux de ce mois-ci, mais je pense que ça suffit largement.

 

Stats1

Stats1bis  Stats2.jpg

Stats3.jpg

 

Le pire c'est qu'en cliquant sur les mots-clés en question on peut vérifier s'ils conduisent vraiment jusqu'à moi...et force est de constater que...

 

Stats4.jpg

 

N'empêche y a vraiment des gens bizarres en ce bas monde...

 

J’avoue ceux du mois dernier étaient plus marrants . Mais pour compenser je vous offre en exclusivité live (quelques veinards connaissent déjà mais tant pis) le mail que j’ai reçu d’un admirateur secret :

 

Admirateur secret

 

Que c’est beau…si frais, si poétique…j’en ais les larmes aux yeux =’).

 

J’en profite également pour remercier tous ceux qui mettent un lien vers cet antre mal famé. J’avoue avoir la flemme de tous les nommer, mais je les remercie et c’est ça le plus important, non ? C’est bon, vous pouvez me traiter de feignasse…je vous aime .

 


Sinon j'en profite pour faire un peu de pub pour Mangagate qui manque de bras en ce moment :

 

1-ENTETE-FINAL_m.jpg

De quoi le site a-t-il besoin ?

Nous avons principalement besoin de critiques (: résumés et avis sur un tome), de fiches de lecture (: pareil mais pour une série dans son ensemble). Sur les manga évidemment, mais aussi SUR LES ANIMES, car la section est vide par rapport au reste. On n'a pas beaucoup de manhwa non plus.

En fait, tout est bon à prendre :) Pour ceux qui auraient déjà un blog, rien ne vous empêche, si le coeur vous en dit, de transposer vos critiques sur Mangagate (du moment qu'on est pas trop dans le personnel ^^). Si vous avez des idées, nous sommes à l'écoute !

 

Pour plus d'infos, voir l'article de tompopo qui explique ça beaucoup mieux que moi =).

 


 

 

Maintenant passons aux choses sérieuses !

 

Vous avez sans doute remarqué que ce bilan portait la mention « 1e partie ». Donc restez dans le coin dans les prochains jours parce que j’ai une grande annonce à faire passer. Car je crois qu’il est l’heure de dévoiler mon projet ultra secret, mouhahaha !

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 00:13

 

Bienvenue sur la nouvelle version du site. Bon, il n’y a pas grand-chose qui change, même pas la bannière (ou si peu) par ce que je l’aime trop :3. La grande nouveauté c’est que maintenant je peux publier des articles même quand je suis pas là et ça, par contre, c’est assez intéressant.

 


 

Rien de plus à ajouter sinon que certains articles ont été légèrement modifiés (quelques liens en plus, quelques fautes d’orthographes en moins, d’ailleurs il faudrait que je parte à la chasse à ce propos), la liste des blogs que je lis ajoutée, et que je vous invite bien sûr à visiter tout ça ^_^. Sur ce, comme promis, la suite de la saga Kiss X Sis est en cours de préparation…(mais j'aimerai bien faire un truc plus relevé un de ces quatre par ce que mon cerveau sature =x).

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 23:21
Miruku est revenu de ses vacances dans sa planète natale, la veinarde !






Et oui, c'est déjà la fin des vacances. Donc place au rythme de publication initialement pensé : je retourne à l'internat donc il n'y aura des articles que quand je reviendrais près d'une connexion internet, c'est à dire un ou deux par semaines, pas plus. Je suis notamment en train de prendre quelques screens pour des eroges dont je parlerai très bientôt ;).

Mais bon, j'ai pas envie de retourner travailler. Bouh c'est vrai quoi, à l'école y a jamais de magical girl, de lolis, de fanservice, de bishos, de déesse, de yaoi, de harem, de super pouvoir de la mort qui tue, de méchants monstres pas beaux qui font monter des niveaux et qu'on éclate avec une épée, une clé ou une arme qui déchire tout, d'uniforme méga sexy, de nekomimi, de cours de chimie où les plantes violent les élèves...euh oubliez ça ou de mechas surpuissants qui poutrent un max. En fait l'école c'est naze ! Dans pleins d'animes on fait croire qu'à l'école il se passe pleins de trucs et bah c'est de la publicité mensongère !



Je dirai même plus : c'est un complot mondial !


Ce que vous vivez, que vous avez vécu ou que vous vivrez c'est ça car l'école c'est le bagne, mouhahaha !


Oui bon d'accord, c'est pas tout à fait ça...mais presque, hein ! Avec un petit peu moins d'eau peut être...


Partager cet article
Repost0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 14:33
Des références sont cachées dans ces images, sauras-tu les retrouver  :D ?
















Je ne sais pas trop pourquoi, après avoir vu autant de blogs se créer sur la toile et notamment grâce à l'agrégateur Blogchan je me suis dit que j'aimerai bien faire un petit quelque chose moi aussi puisque je m'empiffre d'animes depuis quelques années déjà et que je suis une grande fan de quelques productions comme Serial Experiments Lain, Noir, Haibane Renmei ou Monster et que je suis exactement le genre de filles qui citent des animes dans les copies qu'elle rend pour des concours importants <__<. La flemme était la plus forte...jusqu'à ce qu'une magical girl me tombe dessus et me botte le train me lance un sortilège rempli de PASSION. Bon en fait ce n'était pas vraiment une magical girl, mais on peut toujours rêver hein XD ! J'en reparlerais peut être plus tard  d'ailleurs ^^.



Maintenant passons aux choses sérieuses è_é. Donc, ici, je compte parler d'un peu de tout : animes, films d'animation, mangas (quoique j'en lis assez peu finalement), jeux vidéos (même si j'en ais pas beaucoup), visuals novels qui sont encore trop peu connus à mon goût, des liens et vidéos débiles du net quand ça vaut à peu près le détour, de n'importe quoi...et de trucs NSFW par ce qu'il m'arrive assez fréquemment de regarder du hentai ou de jouer à des eroges juste pour le lulz. Comme je suis une sale flemmarde je vais m'astreindre à un rythme de départ d'au moins 1 article par semaine mais je ne crains rien ni personne car j'ai la PASSION ! Que le pouvoir ancestral de l'otakisme soit avec vous, mes amis !



PS : Les connaisseurs auront remarqué que la bannière vient d'un eroge assez connu, Saya no Uta, dont je reparlerai puisque c'est un jeu assez marquant dans tous les sens du terme ;).
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : La mélancolie d'une otaku
  • : Le WTF n'a pas de frontières ! Ou de la supériorité de la japanimation sur nos pauvre cerveaux. La mélancolie ? Ce qu'il y a de l'autre côté de la folie...
  • Contact

Accueil

 

 

Bienvenue dans ma faille spatio-temporelle

Blood
   

  Où me trouver sur l'internet :

Lastfm-kirika2

Twitter-kirika2.jpg

 

MAL-Yuka.jpg


FB.jpg
C'est tout ce que ça te fais quand je te dis qu'on va manger des crêpes ?

Aggregateurs :

samag.jpg

nanami.jpg

Rechercher

Patreon

 

Träumendes Mädchen

Catégories