29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 00:01

Aujourd’hui je vais délaisser un peu la japanimation (même si elle n’est jamais très loin) pour parler un peu de l’émergence d’une nouvelle tendance à partir de Pirates et surtout Pirates II : Stagnetti’s Revenge.

 

Pirates2.jpg

  Des arguments de vente gonflés à bloc !

 

Ce que ces films ont de particulier c’est qu’ils ont derrière eux le plus gros budget jamais attribué à une production adulte (rien que ça) mais qu’ils ont aussi été distribué partout en version grand public (enfin grand public, -12 ans plutôt je suppose) ! Vous pouvez donc regarder avec une partie de votre famille un film pornographique sans pornographie (c'est soft, par contre quand les acteurs s'embrassent on voit qu'ils ne font pas semblant hein), ce que je trouve assez révolutionnaire quand même. Et pour ceux qui auraient apprécié, il y a bien évidemment un DVD avec les scènes de fesses incluses, ainsi que de nombreux bonus (il semblerait qu’il y en ait énormément même donc le consommateur en a clairement pour son argent). J’en vois déjà rire grassement dans le fond : « Ouais mais ça doit être un navet complet ton truc ! ». Eh bien, pas du tout.

 

pirates.jpg

 

J’ai testé le second volet (en version tout public bien sûr, bande de pervers !) et le constat est à la fois encourageant et pessimiste : Pirates II : Stagnetti’s Revenge met clairement la pâtée à la plupart des comédies qui sortent au cinéma en France actuellement. Voilà c’est dit. Un film pornographique est plus drôle et mieux réalisé que Bienvenue chez les Ch’tis, Les Bronzés 3 ou encore Coco. Les effets spéciaux ne sont pas mal gérés du tout, la musique pas désagréable pour les oreilles non plus, il y a un gros travail derrière et on pourrait facilement croire à un blockbuster ordinaire. Déjà pour ça respect.

 

Pirates2_01.jpg

 

L’histoire de Pirates II est assez anecdotique dans le fond. La série est censée être une parodie de Pirates des Caraïbes mais s’écarte ici pas mal de l’ombre de son modèle pour prendre son propre chemin, ce qui est appréciable, d’autant plus que le scénario ne se prend pas du tout au sérieux.

 

Le capitaine Edward Reynolds est un chasseur de pirates réputé pour avoir terrassé le terrible Victor Stagnetti…par erreur. En effet l’homme est incroyablement lâche et s’il sait tenir une épée, il a souvent tendance à aller se planquer dans un coin le temps que ses subordonnés s’occupent du sale boulot pour mieux réapparaître et déclarer qu'il avait tout prévu. Son narcissisme sans fin est relativement bien supporté par l’équipage qui n’a pas très envie de le contrarier mais personne ne croit à son héroïsme. Sauf peut-être Jules, blonde à forte poitrine, sa meilleure amie et sous-capitaine, qui lui répète régulièrement que oui, c’est bien lui le meilleur.

 

Suite aux évènements de Pirates premier du nom (assez vite évoqués), le duo se rend chez le gouverneur de Jamaïque pour demander la grâce concernant une de leur camarade condamnée à mort (et s’étant échappé du navire entre-temps, pas folle la guêpe). Reluctant, il accepte d’y réfléchir si Edward Reynolds accomplit un « petit » service pour lui : retrouver un trésor dérobé par l’impératrice pirate chinoise Xiefeng. Et c’est accompagné d’Olivia, seule guerrière compétente à bord et cousine de la condamnée, qu’ils décident d’accepter la mission.

 

Pirates2_06.jpg

  Olivia, celle qui passe son temps à sauver les fesses des autres...appréciez le rouge à lèvres doré très tendance

 

Vous l’aurez compris, l’histoire est d’un classicisme absolu et frappe du côté des clichés du genre sans broncher. Là où Pirates II se démarque c’est par son humour. Les producteurs ont bien compris que les acteurs de films X (ici toutes de grosses stars du milieu) ne sont absolument pas crédibles dans des rôles sérieux et que les spectateurs leur tomberaient de toute façon dessus en critiquant la pauvreté de leur jeu. Du coup il était essentiel de faire preuve d’autodérision. Et là on peut dire qu’ils y sont allés fort !

 

Pirates2_02.jpg

Salut moi c'est Maria, je sers à rien mais je suis potentiellement badass

 

Le personnage d’Edward Reynolds est juste monstrueux, pour ne pas dire jouissif (je vous vois venir, attention :p). Toujours en total décalage avec la situation il passe son temps à faire des remarques hilarantes. J’ai en mémoire une scène où on le voit dans la soute d’un bateau avec Jules (la seule avec qui il ne couche pas dans le film, ce qui est assez intéressant pour être souligné et donnerait presque l’impression que des valeurs sur l’amitié sont transmises) et où il se mets tout à coup à déclarer « Je suis une grenouille », là comme ça, sorti de nulle part, avant de faire une crise de panique et puis, une fois calmé, de se pencher vers la bouche de Jules de manière sensuelle pour lui déclamer : « Jules » « Oui ? » « Je dois aller pisser ». L’acteur qui interprète ce rôle, Evan Stone, est assez démentiel dans son jeu de mimiques et sa capacité à se montrer « over the top » en toutes occasions (il parait que même dans les scènes de sexe il dit des trucs marrants, vous m’excuserez de ne pas avoir pu vérifier :p). Je vous mets un extrait ci-dessous (totalement safe for work) pour que vous puissiez vous faire une idée de la chose.

 

 

  Dans son costume il a comme un faux air de Gérard Depardieu je trouve. 

 

 

C’est un peu LE grand ressort comique du film. Et à juste titre. J’aime beaucoup quand, tout au début, il fait office de narrateur et te raconte le plus sérieusement du monde que l’équipage est très enthousiaste à l’idée de s’entrainer avec Jules (ils sont en fait très occupés à mater son décolleté) ou se fait « soigner » par la petite chinoise qui grâce à ses techniques bouddhistes parvient à relâcher les tensions des hommes un peu trop stressés (on ne précisera pas comment). Mais il n’est pas le seul, on compte au rang des protagonistes loufoques Oxford, le « majordome » à la voix pompeuse et aux manières raffinées ou l’arménien fortuné et sa passion dévorante pour l’or. Sans compter que Steven St. Croix, qui joue le rôle de Marco, visiblement présent dans le premier Pirates et qui se retrouve obligé de se marier avec sa partenaire d’un soir (j’ai envie de dire lol), a des expressions faciales purement fantastiques. Le contrecoup c’est que les autres personnages paraissent un peu trop sérieux en comparaison, mais en y réfléchissant bien ils ne sont pas plus ridicules que certains acteurs professionnels.

 

Pirates2_09.jpg

 

En conclusion, Pirates II : Stagnetti’s Revenge est un divertissement à prendre vraiment au second degré, comme une bonne tranche de déconade à voir avec des amis (et amies) et avec du pop-corn. Ce que devrait être la plupart des virées au cinéma en fait…

 

pirates-ii.jpg

 

Ce qui est particulièrement intéressant avec cet exemple c’est qu’il nous montre que, tandis que les films grand public se « sexualisent » de plus en plus (vas-y que je te rajoute une scène de douche, vas-y que je te fous un plan sein, etc, etc), les productions adultes prennent ici le chemin inverse en essayant de camoufler leur contenu pornographique pour attirer davantage le consommateur. Et, comme je l’ai dis dans un certain article, vu que les animes ont aussi tendance à s’ecchi-ser de plus en plus, il serait une bonne idée que de voir un hentai marcher dans les traces de la série des Pirates et nous proposer une expérience similaire. Il y a peu de chance que cela se produise mais, après tout, pourquoi pas ?

 


 

Les plus perspicaces d'entre vous auront sûrement remarqué un léger changement dans la colonne de droite puisqu'elle contient à présent un mini-calendrier des OSTs dont j'attends la sortie. Je l'ai surtout mis là pour me servir de pense-bête et ne rien louper en fait. Mais ça peut peut-être aussi servir aux mélomanes de service, qui sait. En tout cas je le modifirai souvent je pense. Rien que pour février et mars il y a une foule de CDs alors que pour décembre je n'attendais que deux OSTs et qu'il n'y avait rien en novembre ou presque. Enfin, on ne va pas s'en plaindre, hein...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alexandre 14/02/2011 09:44


"Ah parce que mes lecteurs me demandent maintenant des séances privés où je dois les convaincre dans un temps limité ? J’espère qu’il y a de bons honoraires au moins XD." xD Ouais, non j'avoue que
vu comment tu manques de temps c'est impossible xD Désolé.
Bon, je vais mettre les pieds dans le plat d'accord. Ok les images érotiques ont un sens fort, mais je trouve que ce n'est que du sexe pour du sexe. Je pense qu'elles n'ont été fait que dans le but
d'augmenter le succès du VN auprès d'un public otaku masculin, et que mettre des images plus soft aurait tout aussi bien fait l'affaire quant à l'intérêt du scénario et son message.


Helia 15/02/2011 19:49




"Ok les images érotiques ont un sens fort, mais je trouve que ce n'est que du sexe pour du sexe. Je pense qu'elles n'ont été fait que dans le but d'augmenter le succès du VN auprès d'un public
otaku masculin, et que mettre des images plus soft aurait tout aussi bien fait l'affaire quant à l'intérêt du scénario et son message" = Je n'ai jamais dis que ce n'était pas du sexe pour du
sexe, d'ailleurs la plupart des eroges à scénario ne mettent des scènes de sexe que pour se vendre, mais là en l'occurrence, c'est un peu différent puisque c'est un jeu gore. Le sexe fait partie
du gore (du moins certaines scènes). Donc retirer le sexe, c'est retirer une partie du gore =O.



Alexandre 11/02/2011 01:14


"Toi je t’emmène la prochaine fois que je bosse en centre aéré XD. Les enfants ne sont pas des petits angelots innocents pour la plupart (ça existe mais c’est rare) et s’il y a bien des êtres
humains qui voient des « kéquettes » partout (et en plus t’utilise le terme enfantin donc je rebondis dessus encore plus facilement :p) ce sont bien les enfants" Bon j'avoue que je manque
d'expérience sur le sujet xD Mais bon les filles mises à part, les garçons sont quand même bien plus pervers de 13 à 20 ans qu'à 8 ans. Après c'est sûr que les enfants ne sont pas des petits
angelots de manière générale (ils peuvent se montrer très cruels), mais question sexualité je pense qu'ils sont quand même "assez" innocents sur le sujet car ils en savent en général peu. Enfin je
m'imagine ça, peut-être vais-je tomber de haut plus tard xD

"Et l’attraction amoureuse, certes malsaine, qu’elle éprouve pour Fuminori, c’est quoi, de la gnognotte" Non bien sûr il y a aussi l'amour ^^ Mais je ne la qualifierais pas son amour de malsain.
Elle l'aime parce qu'il ne la traite pas comme un monstre, même si elle sait qu'il ne la voit pas telle qu'elle est vraiment.

"Saya ne cherche pas à s’accoupler à toutes les espèces (sinon elle serait parti dans une ferme) à ce qu’il me semble, juste à l’espèce humaine, et comme le montre la scène du viol, les autres
hommes elle ne les voit pas vraiment comme des partenaires potentiels, vu qu’elle a déjà Fuminori" Oui en effet, donc c'est bien plus qu'un besoin instinctif je suis d'accord, elle est vraiment
fidèle à Fuminori par amour ^^

"Et faire perdre une partie de l’intérêt de Saya no Uta é_è ? Les images ont un sens très forts, si tu les retire, ce n’est plus du tout la même chose. " Mouais, je reste un peu partagé sur la
question. Faudra que t'essayes de me convaincre, on en reparlera j'espère ^^


Helia 12/02/2011 18:29



« mais question sexualité je pense qu'ils sont quand même "assez" innocents sur le sujet car ils en savent en général peu. Enfin je m'imagine ça, peut-être vais-je tomber de haut plus tard
xD » = Huhu,  ça risque d’être comique :p.


 


« Faudra que t'essayes de me convaincre, on en reparlera j'espère ^^ » = Ah parce que mes lecteurs me demandent maintenant des séances privés où je dois les convaincre dans un
temps limité ? J’espère qu’il y a de bons honoraires au moins XD.



Faf 09/02/2011 17:30


"Pirates II : Stagnetti’s Revenge met clairement la pâtée à la plupart des comédies qui sortent au cinéma en France actuellement."
Comme tu le dis si bien, ce n'est pas très dur malheureusement.

"en version tout public bien sûr, bande de pervers !"
C'est vrai ça?
Moi? Chercher à t'embêter? Non, jamais :p
Mais comment t'es tombée là-dessus en fait?

Je jèterais un coup d'œil... peut-être... si j'ai le temps de chercher après et de regarder ce qui n'est pas gagné d'avance.


Helia 10/02/2011 00:15



« Mais comment t'es tombée là-dessus en fait? » = Si tu avais lu le premier commentaire, c'est-à-dire ma réponse à Youé, tu aurais eu ta réponse :p.



Alexandre 05/02/2011 07:42


Arf, je me suis encore fait avoir, mon commentaire s'est fait découper xD

"Euh non quand même pas, faut pas déconner non plus. Et les gosses sont bien moins innocents que tu l’imagines" J'avoue que si les acteurs se roulent des grosses pelles dans la version public, les
enfants doivent quand même voir la différence avec leurs habituels disney oui xD Mais si les enfants sont innocents et c'est trop mignon ! ^^ Enfin ça dépend de leur âge aussi. Et puis je crains
que les enfants de nos jours deviennent moins innocents plus jeune chaque année, c'est dommage. (En tout cas on montrerai yume nikki à un jeune enfant, il aurait une vision intéressante des choses
et dépourvue de kéquette ^^).

"Le côté érotique de Saya no Uta ne peut pas être séparé du jeu à mon avis, pas parce qu’il est nécessaire mais parce qu’il entre dans un mécanisme de torture et de cruauté plus global. Je ne pense
pas qu’on verra une adaptation soft de ce jeu un jour" Je reconnais que si on retirait les scène érotiques de ce VN, on ne verrai peut-être pas Saya de la même façon. Dans ce cas si elle disait que
Fuminori lui appartient, ce serait pris comme de la simple possessivité, little SPOIL : alors que les scènes érotiques font ressortir le fait qu'elle a un besoin instinctif de s'approprier le
sperme de différentes espèces. fin du SPOIL.

Mais c'est vrai que si on retirait les scènes érotiques, l'œuvre ne serait plus tout à fait elle même. Par contre on pourrait retirer juste les images ;) Parce qu'en plus il me semble que la
traduction vf de ces passages n'étaient pas aussi débiles que du hentai, + matures justement.

Oula je suis hors sujet moi xD Va falloir que j'aille parler de ça sur l'article correspondant à la place ^^


Helia 05/02/2011 13:37



« J'avoue que si les acteurs se roulent des grosses pelles dans la version public, les enfants doivent quand même voir la différence avec leurs habituels disney oui xD » = Surtout que,
et je le répète, les acteurs ne font pas du baiser hollywoodien, ça se voit que c’est du vrai, du baveux…


 


« Mais si les enfants sont innocents et c'est trop mignon ! ^^ Enfin ça dépend de leur âge aussi. Et puis je crains que les enfants de nos jours deviennent moins innocents plus jeune chaque
année, c'est dommage. (En tout cas on montrerai yume nikki à un jeune enfant, il aurait une vision intéressante des choses et dépourvue de kéquette ^^) » = Toi je t’emmène la prochaine fois
que je bosse en centre aéré XD. Les enfants ne sont pas des petits angelots innocents pour la plupart (ça existe mais c’est rare) et s’il y a bien des êtres humains qui voient des
« kéquettes » partout (et en plus t’utilise le terme enfantin donc je rebondis dessus encore plus facilement :p) ce sont bien les enfants. Fais-toi tripotter les seins en centre
aéré et reviens me voir pour me dire que les gosses sont purs et innocents X).


 


« alors que les scènes érotiques font ressortir le fait qu'elle a un besoin instinctif de s'approprier le sperme de différentes espèces » = …Freud sort de là !


*attrape sa batte de base-ball*


Et l’attraction amoureuse, certes malsaine, qu’elle éprouve pour Fuminori, c’est quoi, de la gnognotte ? Saya ne cherche pas à s’accoupler à toutes les espèces (sinon elle serait parti dans
une ferme) à ce qu’il me semble, juste à l’espèce humaine, et comme le montre la scène du viol, les autres hommes elle ne les voit pas vraiment comme des partenaires potentiels, vu qu’elle a déjà
Fuminori.


 


« Par contre on pourrait retirer juste les images ;) » = Et faire perdre une partie de l’intérêt de Saya no Uta é_è ? Les images ont un sens très forts, si tu les retire, ce n’est
plus du tout la même chose.



Alexandre 30/01/2011 14:45


L'acteur principal est excellent :D (enfin par son numéro de comique hein ^^).

C'est clair que tu colles ce film à des enfants en te gardant bien de leur dire sa finalité première, ils y voient que du feu ;p

ça pourrait être intéressant de voir du hentai se lancer dans le même procédé. Mais avec les règles de durée qui codifient les animes au Japon, ce n'est peut-être pas près de voir le jour.

En tout cas certaines œuvres mériteraient d'être purgées de leur côté sexe (comme Saya no uta par exemple, le côté érotique n'apportant pas grand chose au scénario je trouve). C'est comme Yume
Nikki, si on lui rajoutait du sexe ça le gâcherait plus qu'autre chose :s


Helia 03/02/2011 19:07



« L'acteur principal est excellent :D (enfin par son numéro de comique hein ^^) » = Je suis bien d’accord, il est affreusement marrant ^^.

« C'est clair que tu colles ce film à des enfants en te gardant bien de leur dire sa finalité première, ils y voient que du feu » = Euh non quand même pas, faut pas déconner non plus

Présentation

  • : La mélancolie d'une otaku
  • La mélancolie d'une otaku
  • : Le WTF n'a pas de frontières ! Ou de la supériorité de la japanimation sur nos pauvre cerveaux. La mélancolie ? Ce qu'il y a de l'autre côté de la folie...
  • Contact

Accueil

 

 

Bienvenue dans ma faille spatio-temporelle

Blood
   

  Où me trouver sur l'internet :

Lastfm-kirika2

Twitter-kirika2.jpg

 

MAL-Yuka.jpg


FB.jpg
C'est tout ce que ça te fais quand je te dis qu'on va manger des crêpes ?

Aggregateurs :

samag.jpg

nanami.jpg

Rechercher

Patreon

 

Träumendes Mädchen

Catégories