4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 22:30

Visual Novel

 

Je l’avais déjà signalé dans cette news de VNdex (au fait, profitez-en pour venir faire un tour sur le nouveau forum de la communauté visual novel française, ça vient d’ouvrir et ça manque de pavés) mais je vais répéter et compléter mon propos.

 

Le NaNoRenO est un évènement inspiré du National Novel Writing Month (NaNoWriMo) qui se déroule tous les ans au mois de mars sur le forum anglophone Lemmasoft (affilié à Ren’Py) visant à encourager la création de visual novel amateur. Il n’y a pas vraiment de règles à proprement parler mais il est de coutume que chaque participant élabore son jeu de A jusqu’à Z dans le temps imparti, seul ou dans une équipe, et qu’une fois la date limite passée il puisse toujours sortir son jeu sans qu’on lui en tienne rigueur. Vous l’avez compris, le but n’est pas tant de monter un vrai concours strict que d’inciter à une participation la plus massive possible. Le NaNoRenO est surtout un prétexte pour motiver les petits créateurs à concrétiser leurs idées et à sortir des produits finis mais depuis quelques années il devient aussi l’occasion rêvée pour les nouveaux studios semi-amateurs qui émergent de se mettre en valeur. Non seulement l’évènement leur permet de se « détendre » par rapport à leurs visual novel plus gros/importants, mais aussi de délivrer du contenu gratuit qui augmente leur visibilité et aide à les faire connaître. On pensera à Christine Love et à Sakevisual, par exemple.

 

Ayant officiellement débuté en 2005, le NaNoRenO gagne de l’ampleur tous les ans et fédère une communauté toujours grandissante. En puisant dans les archives j’ai décompté un total d’environ une quinzaine de jeux finalisés en 2009, et une demi-dizaine pour 2010 et 2011. Or cette année c’est une quarantaine de projets qui ont été d’emblée annoncés et plus d’une vingtaine qui ont effectivement vus le jour (à la date du 4 avril, il peut toujours y avoir des retardataires). Dans un lot aussi conséquent on retrouve bien sûr les habituels petits VNs sans prétention composés par une personne seule et aux graphismes minimalistes mais il y a aussi de plus en plus de jeux qui se réclament l’envie de paraître le plus pro possible, d’où une déferlante de qualité qui est, je crois, unique depuis la création du NaNoRenO.

 

En tant que spécialiste auto-déclarée et surtout parce que l’essor de la communauté anglophone m’intéresse beaucoup, je me suis naturellement réservé l’envie de commenter un peu les jeux qui m’intéressaient dans le lot (environ une dizaine). En espérant que cela serve d’indication pour ceux qui n’arrivent pas à s’y retrouver.

 


 

Marijuana ~The Truth

Studio Mugenjohncel

Durée : une dizaine de minutes

 

marijuana01.jpg

 

Mugenjohncel est un personnage hautement remarquable de la communauté RenPy pour sa capacité hors du commun à créer des jeux parodiques...dépourvus de parodie.

 

Pour Date Simulation Engine, son précédent travail, je m’étais déjà copieusement ennuyé, la faute à une mécanique de jeu horripilante et à un vide scénaristique assez effrayant. Tout DES ne consistait en fait qu’à cliquer sur la même option encore et encore pour lire la même scène encore et encore, jusqu’à remplir une jauge menant vers une des 4 fins, elles-mêmes dépourvues d’intérêt. Le seul moment de grâce était la bad end (paradoxalement la plus chiante à obtenir) qui comportait un éphémère moment d’humour. En bref, c’était une déception et ce malgré une qualité technique évidente (graphismes travaillés, GUI, voix pour les personnages).

 

Une fois de plus Marijuana ~The Truth nous prouve que le cœur d’un visual novel se situe bien dans les mots. Ce petit kinetic est techniquement honnête (peu de graphismes sont utilisés mais ils sont plus que corrects et l’interface est soignée) à l’exception notable de l’absence de réglages qui rend rapidement fou : impossible de désactiver l’unique musique franchement pas palpitante qui tourne en rond, par exemple ! Sur le plan de l’écriture, par contre c’est pas très fameux, voire même assez catastrophique. Non seulement il n’y a AUCUNE majuscule dans les phrases (même pour les noms propres, ce qui renforce un sentiment de confusion) mais en plus l’auteur a cru bon de placer des « lol » partout, ce qui est insupportable. De surcroît sa démonstration est complètement foireuse. J’avais compris que ce visual novel était censé être un délire mais il n’y a rien de drôle, ni même d’instructif, "Uncle Mugen" se contente de nous répéter que tout ce qu’on avait appris jusque là sur la drogue est un mensonge et de nous balancer des trucs qui n’ont aucun fondement, et ne possèdent donc aucune crédibilité, même comique, et dépourvus d’intérêt.

 

marijuana02.jpg

 

En résumé, ceux qui cherchaient un kinetic marrant et léger s’ennuieront et ceux qui voulaient en savoir plus sur la marijuana s’ennuieront aussi. A fuir comme la peste.

 


 

Diving Deeper

Christine Love

Durée : une dizaine de minutes

Déconseillé aux moins de 18 ans

 

dive01-copie-1.jpg

What is this I don’t even…

 

J’avais apprécié Digital : A love story de Christine Love à une époque lointaine, c’était une petite histoire simple et rafraichissante disposant d’une interface assez exceptionnelle. Et puis il y a eu Don’t take it personnaly babe it just ain’t your story, un visual novel plus long avec un système intéressant proche de Facebook mais à l’histoire tellement malsaine que j’avais d’abord espéré que la fin ne soit qu’un malentendu ou que j’avais mal interprété le message. Malheureusement Christine Love exposait clairement sur son blog qu’elle pensait ce qu’elle disait, et j’ai fini par me sentir dégoûtée par ma lecture. Alors quand la démo d’Analogue : A hate story est sortie, je me suis demandée à quoi m’attendre. C’était une espèce de mélange des deux œuvres précédentes avec toujours ce don pour les interfaces, le thème des nouvelles technologies mais aussi ce côté écœurant quand les thèses insupportables de l’auteur te sont entrés violemment dans le crâne à coup de maillet. Du coup, je me suis dit que la version complète me ferait sans doute de la peine et que ce n’était pas la peine de l’acheter.

 

Et là, à l’occasion du NaNoRenO 2012, Christine Love nous offre un kinetic extrêmement court et profondément malsain, à croire que c’est sa marque de fabrique. Je ne veux même pas m’étendre sur l’histoire tellement c’est fumeux. Le « récit » nous propose de suivre une nageuse expérimentée sous l’océan au cours de sa tentative de séduction d’une pieuvre. Des tentacules, elle a osé. Oui, « l’héroïne » cherche à se faire défoncer les parois vaginales et anales par des tentacules. Elle aime ça. Je crois qu’il n’y a plus rien d’autre à ajouter... La chute est à l’image de la scène de sexe : profondément malsaine. L’interface est basique (mais le bleu clair sur bleu foncé fait mal aux yeux, on a vu plus confortable), il n’y a pas de musique et on n’aura le droit qu’à des event CG sur fond bleu pour représenter des scènes plus érotiques que pornographiques, à l’exception de l’avant-dernière (celle avec la multiple pénétration).

 

dive02.jpg

Au fait, je vous avais dit que la pieuvre était présentée comme une femme à gros boobs ?

 

En conclusion, même pour un gag de 1e avril, ce visual novel est tout sauf recommandable. C’est du « tentacle porn » haute résolution et limite illisible, ni plus, ni moins, et pas franchement de qualité. Non, vraiment, non, je comprends pas le but, je capte pas pourquoi Christine Love tenait absolument à nous montrer ça. S’il y a des amateurs de tentacules dans la salle, peut-être que ça leur plaira mais je n’en suis pas si sûre...

 

Maintenant qu'on a nettoyé le pire, passons à des visual novel plus engageants...

 


 

Curse of the Caribbean (Demo)

Morishita Studio

Durée : une trentaine de minutes (2 fins)

 

curse01.jpg

En fait c'est pas plus mal que les autres mecs restent cachés, leur design me fait peur...

 

Desirea est une citadine venue passer quelques semaines chez sa grand-mère qui vit sur une île tropicale. Bien qu’elle essaye de se rendre utile et de s’intégrer, tous les villageois sans exception semblent la mépriser et se montrent odieux envers elle. Le festival local approchant, la jeune fille compte bien faire ses preuves et montrer sa valeur. C’est alors qu’elle apprend qu’une malédiction frappe l’île.

 

Curse of the Caribbean n’en est qu’à l’état de démo pour l’instant mais sa version finale promet d’être fort sympathique. Desirea (sous forme de portrait placé sur la boîte de dialogue) et le jeune homme mystérieux, seuls personnages représentés, disposent de jolis sprites colorés et doux qui vont à merveille avec les backgrounds, backgrounds relativement simples mais qui ont des textures rappelant l’aquarelle, ce qui colle parfaitement avec l’ambiance tropicale. L’interface, classique mais efficace, est de ce point de vue de circonstance avec ses étoiles de mer et ses feuilles à l’emplacement des prénoms. Ce n’est pas grand-chose mais ça offre un petit plus non négligeable qui montre que l’aspect graphique a été soigné. Il est juste dommage que la boîte de dialogue cache une partie de l’anguille sur l’unique event CG du VN. Du point de vue du son, je ne sais pas d’où viennent les pistes, mais elles sont particulièrement agréables à l’oreille et relaxantes. Seul le petit bruitage dans les options agace un peu, mais c’est un détail.

 

curse02.jpg

Hum, ça donnerait presque envie de se baigner

 

Du point de vue de la narration, on peut compter sur un style d’écriture assez léger qui ne se prend pas au sérieux. Desirea n’a pas une personnalité incroyable mais elle est volontaire, arrangeante et un poil sarcastique, ce qui en fait une héroïne solide. Le seul bishonen disponible pour l’instant ne brille pas particulièrement par son originalité non plus (stéréotype du mec mystérieux) mais il remplit son rôle à la perfection. L’histoire en elle-même n’est pas exempte de défauts : on pourra lui reprocher une certaine forme de prévisibilité, notamment avec les trois animaux que Desirea doit nourrir sur demande de sa grand-mère, qu’on rapproche très vite avec les trois garçons présentés sur l’image titre du menu, on devine donc assez vite qu’il y a un rapport. La démo ne propose que deux fins (une bonne et une mauvaise, mais ce n’est pas très difficile de comprendre comment atteindre la good end une fois la bad end décrochée) et un bishonen, mais c’est largement assez pour se faire une assez bonne idée du titre.

 

curse03.jpg

Tu as des cheveux bizarres, mais t'as l'air cool, alors je te pardonne

 

Curse of the Caribbean a piqué mon intérêt et je pense que j’attendrais très certainement la version finale avec l’espoir que Morishita appuie davantage sur l’humour et que le récit ne se prenne pas trop au sérieux (c’est souvent un des écueils du genre). Bon point supplémentaire pour l’animation du logo très zen.

 

(Sinon j’ai dénombré un certain nombre de fautes d’orthographes mais il semble qu’un patch correctif a été sorti depuis, je pars donc du principe que celles-ci étaient dues à la précipitation)

 



Spiral Destiny (Demo)

NSEY Studios

Durée : une trentaine de minutes (plusieurs fins alternatives)

 

spiral01.jpg

Superbe écran de menu...par contre d'où sort ce rectangle au niveau du "Start Game" ?

 

Ratana et ses deux amies Eun et Kanya vont faire du shopping dans un centre commercial de Bangkok un jour de pluie ordinaire. Dans le même temps, Satria, un jeune touriste, se rend dans un grand restaurant du même centre. Aucun d’entre eux ne le sait encore mais leur vie va être profondément bouleversée. Dans quelques minutes un tremblement de terre secouera le bâtiment. Suite à un tsunami qui a enseveli plusieurs étages sous l’eau, une poignée de survivants tente tant bien que mal de se sortir de ce pétrin en attendant les secours.

 

Je suis un poil plus mitigée pour ce dernier titre. Globalement il n’y a rien de vraiment handicapant mais plusieurs petits points noirs par-ci, par-là gênent un peu le tableau.

 

Commençons par les graphismes. Il n’y a pas à chipoter, les backgrounds sont de qualité, les rares event CG encore plus mais je trouve les sprites un poil déséquilibrés. Par exemple, si Ratana et Satria, les deux héros, sont parfaits, Eun et Kanya ne me semblent pas très jolies. Je ne saurais le définir mais il y a quelque chose de désagréable dans la forme de leur visage. De même le fait que les sprites clignent de l’œil trop fréquemment contribue plus à distraire le lecteur qu’autre chose. A noter une erreur dans un des BGs puisqu’il est annoncé qu’il pleut à torrents alors qu’on voit une fenêtre avec un grand ciel bleu dans l’un des restaurants.

 

Au niveau de la musique, j’ai trouvé deux-trois pistes très sympathiques (celle du menu principal est envoûtante) et une ou deux un poil ennuyeuses au bout d’un moment mais globalement la bande-son (originale, il faut le signaler) retranscrit à merveille l’ambiance voulue.

 

spiral02.jpg

EXCUSE MEEEEEE, PRINCESS

 

Au niveau de l’interface on note que l’équipe a utilisé des couleurs différentes pour Satria et Ratana, ce qui permet de mieux s’y retrouver lors des changements de perspectives. Interface en elle-même très soignée mais assez peu pratique. On notera par exemple qu’il faut cliquer à chaque fois dans le coin en haut à droite de l’écran sur le menu principal pour avoir le droit d’accéder aux options, ce que je trouve complètement con et lourd. La catégorie extra est d’ailleurs à mon sens une erreur : on voit clairement que l’interface n’est pas finalisée et elle ne sert qu’à écouter la musique (ce qui n’est pas essentiel pour une démo), je pense que l’équipe aurait dû la planquer au lieu de la laisser disponible au joueur, ça donne l’impression de contempler une belle robe neuve qui aurait un gros trou au niveau des fesses.

 

Je pinaille un peu mais à mon sens ce qui nuit le plus à l’histoire c’est bien la construction narrative. La scène introductive (qui aurait largement pu se passer de BG, soit dit en passant) instaure un début de tension mais il faudra attendre les 2/3 de la démo, voire la fin, pour vraiment retrouver ce côté angoissant. La majorité du temps nous aurons surtout le droit à des scènes de vie entre les personnages qui ne sont franchement pas passionnantes. Je pense que l’intrigue aurait gagné en impact à débuter directement dans le chaos du tsunami et qu’un simple flashback lorsque Ratana s’endort aurait largement suffit à présenter les personnages. Personnages pas très développés non plus (je pense à Eun, la midinette blonde aux talons aiguilles, que je trouve d’ors et déjà inutile et limite pas à sa place dans un récit qui se veut tragique à certains moments). Pour Satria, c’est un peu pareil, j’aurais préféré le découvrir sur le vif, au moment où il se prend des débris dessus.

 

Il y a aussi d’autres petites erreurs ou éléments étranges comme le fait de donner à Satria un event CG pour le montrer dans sa voiture et n’en dessiner aucun pour la montée fulgurante de l’eau, par exemple, ça m’aurait semblé plus important, l’utilisation un peu trop fréquente de l’expression « Mai pein rai » qui ne veut rien dire pour les non-initiés, le portrait de Ratana qui est montrée souriante en pleine crise (juste avant la scène de rescousse) alors qu’elle devrait se sentir alarmée ou même le tout début lorsque Satria fait sa réservation au téléphone et que sa conversation est emmêlée avec le blabla de la télévision, ce qui rend le tout complètement indigeste à suivre. On pourrait aussi critiquer les fins alternatives qui sont toutes des trolls purs et simples mais n’ont pas le même intérêt. Si donner le choix d’emblée au joueur de ne pas déclencher l’histoire est plausible (mais vache) et que celui de l’item que Ratana devra acheter est cohérent, on comprend mal quel est l’intérêt d’autoriser ou d’interdire à Satria de bondir dans le restaurant avec son appareil photo et en quoi ça peut déclencher une bad end.

 

spiral03.jpg

Je sens qu'on va pas s'entendre toi et moi, Satria.

 

Au final la démo de Spiral Destiny fait preuve d’une bonne volonté évidente et elle est techniquement d’un niveau supérieur à la moyenne, mais tous ces petits détails mentionnés ci-dessus empêchent finalement de se sentir vraiment investi par l’histoire, ce qui est profondément dommage parce qu’on sent que l’idée a du potentiel. Je sais que l’équipe prévoit plus d’images, plus d’interactivité et plus de musiques pour la suite mais j’espère surtout vraiment qu’ils corrigeront la narration. Malgré tout, je suis intéressée de voir ce que donnera le jeu complet et je vous recommande d'y jeter un coup d'oeil.

 



Voilà c’était mes premières impressions sur ces quelques jeux (en gros deux pas très bons et deux plutôt bons, ça équilibre). Pour la suite du NaNoRenO 2012 , rendez-vous au prochain article !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alexandre 12/04/2012 21:21

Eh bien, si c'est ça ton niveau d'anglais, j'ai peur d'être bluffé par ton allemand xD (Mais bon je ne pourrais pas juger, ayant fait de l'espagnol).

Alors, j'ai lu tes deux articles de bout en bout (sauf le spoil du deuxième). Voici mes commentaires. Je téléchargerais bien Marijuana ~The Truth juste pour voir techniquement comment il est
réalisé. Diving Deeper je l'ai déjà oublié. Curse of the Caribbean a l'air bien sympathique, donc je me laisserai tenter (en plus la démo est courte). Malgré les reproches que tu fais à Spiral
Destiny, je le testerai au moins pour la musique (le menu principal et les BG sont superbes, mais les sprites me piquent légèrement les yeux par rapport à leur représentation sur l'écran
titre).
Pour ce qui est des VN de ton deuxième article, je vais me jeter sur The knife of the traitor vu tout le bien que tu en dis ! Nanolife semble bien sympathique, donc je pense aussi le tester. Par
contre, Ristorante Amore étant bien long, et semblant n'avoir que pour principale qualité son aspect visuel (assez alléchant je dois dire), je pense passer mon tour.

Mais bon je ferai tout ça en temps voulu ! (plutôt ce week-end). Parce que j'ai actuellement un travail de relecture, et que je me dois d'avancer ou sinon je serai fouetté en public, et privé de
chamallows ! (l'horreur !)

Je tiens à ajouter que c'est une très bonne idée d'avoir mis le nom de chaque VN en lien vers l'article correspondant, ça fait gagner du temps, merci =)

Sinon, que signifie "Mai pein rai" ? Google me dit que c'est du thailandais x')

"Du pain béni pour compenser mon manque total d’inspiration actuel, j’aime quand je n’ai pas à me fatiguer pour trouver un sujet comme ça, quand ça coule de source =D." = Pouvoir allier le plaisir
à l'utilité, quelle aubaine ^^

"Tu as tapé un peu vite sur ton clavier, non ?" = Simplement une erreur de lecture.

Helia 16/04/2012 19:40



« Eh bien, si c'est ça ton niveau d'anglais, j'ai peur d'être bluffé par ton allemand xD (Mais bon je ne pourrais pas juger, ayant fait de l'espagnol) » = Et il se re-moque de moi, le
vilain ! Mon allemand est encore plus rouillé que mon anglais vu que j’ai encore moins l’occasion de le pratiquer. Il faudrait que je m’entraîne plus souvent...


 


En fait, tu comptes tester la plupart de ce que je présente, c’est que je vends pas trop mal le Nanoreno =).


 


« Malgré les reproches que tu fais à Spiral Destiny, je le testerai au moins pour la musique (le menu principal et les BG sont superbes, mais les sprites me piquent légèrement les yeux par
rapport à leur représentation sur l'écran titre) » = Je n’ai pas dit qu’il était mauvais pour autant, je suis juste sceptique sur certains éléments de la réalisation, après ce n’est qu’une
démo, donc je ne peux pas prédire de quoi aura l’air la version complète (mais depuis l’effet KS, je me méfie du côté « ils vont tout changer entre les deux », on sait bien que la
plupart du temps les studios ne vont pas s’amuser à tout recommencer 50 fois).


Ah, toi aussi tu as du mal avec les sprites ? On dirait que je ne suis pas la seule à trouver qu’il y a un truc qui cloche quelque part. Les event CG sont super belles par contre !


 


« Par contre, Ristorante Amore étant bien long, et semblant n'avoir que pour principale qualité son aspect visuel (assez alléchant je dois dire), je pense passer mon tour » = Bah, y a
bien un twist mais ça reste un otome game dans les grandes lignes, ce n’est peut-être pas ta tasse de thé...


 


« Mais bon je ferai tout ça en temps voulu ! (plutôt ce week-end). Parce que j'ai actuellement un travail de relecture, et que je me dois d'avancer ou sinon je serai fouetté en public, et
privé de chamallows ! (l'horreur !) » = C’est bien, tu as compris quelles étaient tes priorités 8). D’ailleurs tu seras gentil de me fournir ça que j’avance.


 


« Je tiens à ajouter que c'est une très bonne idée d'avoir mis le nom de chaque VN en lien vers l'article correspondant, ça fait gagner du temps, merci » = Mon but est de faciliter la
vie des gens, pas de les embêter, hein :p.


 


« Sinon, que signifie "Mai pein rai" ? Google me dit que c'est du thailandais » = Aucune idée. Un adage thaïlandais visiblement très courant qui dit que les choses sont comme elles
sont. Je ne sais pas si c’est si courant que ça maison l’entend une bonne demi-dizaine de fois dans le VN.



Alexandre 09/04/2012 12:21

Petite correction, c'est Ziassan, et pas Zassian. S'il passe par là, j'espère qu'il m'excusera :x

Helia 10/04/2012 17:18



Pff, moque-toi de moi >_

Alexandre 07/04/2012 22:40

Tiens, je n'avais jamais vu à quoi ressemblait ton anglais Helia, et il est assez bon dis donc :D

Je n'ai pas lu les critiques en détail, je le ferai demain. Rien que la première phrase de l'article m'a amené à me perdre une heure sur le nouveau forum de la communauté française de VN x) Je suis
ravi de voir ce nouveau forum d'ailleurs ! J'espère qu'il va se développer, et je compte peut-être y contribuer.Je vois aussi que niveau gros pavés, tu l'as bien inauguré avec Zassian :p

Sinon, c'est clair que l'écran titre de Spiral destiny fait carrément envie ! La bande son mise au point par Zassian me plait aussi beaucoup, j'essayerai ce VN :3 (Roganis, tu as là un rival auquel
te mesurer lors de l'Epitanime :D).

La fin de la Nanoreno amène beaucoup de matière à découvrir. Finalement, ça tombe plutôt bien ce long week-end =3

s-morishita 06/04/2012 18:34

*Forgive me if this is a double comment post, the first time I tried to add one it didn't work ^_^;*

Thank you so much for playing my demo and giving a very informative review. My french is very rusty so I wasn't able to understand everything but from what I could understand it was very helpful
and I appreciate you taking the time out to make a review of my game. If there are any other recommendations that you might have for me feel free to let me know ;D I want to make sure that the full
version of the game is more enjoyable then the demo.

Helia 06/04/2012 20:00



It’s okay, Overblog tends to do crap all the time. Some friends keep telling me to create a brand new blog but I’m too lazy to try something else :x.


 


I hope you understood something since I never write in English (I’m much more comfortable with my native language). At least, it will be better than Google Translate (I tried
to read my own blog with Google Translate once and I didn’t understand a thing, that’s not a good sign I must say).


 


You’re welcome ! I really didn’t expect anything and it was fun to read, so your goal is fulfilled, I guess ^^. I would gladly help you with recommendations but I don’t see
what I can say for the moment. Anyway, congratulations for releasing your demo. For someone who isn’t on Lemmasoft for that long, it’s quite impressive =).



Otamia 05/04/2012 10:25

Voila ce que j'avais oublier...si je n'était pas venu dans ce blog je m'en serais pas souvenue a temps(avant la fin de vacances donc) Tout ceci a l'air sympa mais les deux premiers visual novel
sont effroyables je vais pas les essayer. (Si mon père les vois il va m'emmener chez le psychologue...)

Helia 06/04/2012 19:59



Tu avais oublié la date de fin du Nanoreno, c’est ça ? Vaut mieux tard que jamais, comme on dit. Les deux premiers visual novel ne sont pas terribles, en effet, c’est pour cela que j’ai commencé
par eux, ça me permet de garder le meilleur pour la fin !



Présentation

  • : La mélancolie d'une otaku
  • La mélancolie d'une otaku
  • : Le WTF n'a pas de frontières ! Ou de la supériorité de la japanimation sur nos pauvre cerveaux. La mélancolie ? Ce qu'il y a de l'autre côté de la folie...
  • Contact

Accueil

 

 

Bienvenue dans ma faille spatio-temporelle

Blood
   

  Où me trouver sur l'internet :

Lastfm-kirika2

Twitter-kirika2.jpg

 

MAL-Yuka.jpg


FB.jpg
C'est tout ce que ça te fais quand je te dis qu'on va manger des crêpes ?

Aggregateurs :

samag.jpg

nanami.jpg

Rechercher

Patreon

 

Träumendes Mädchen

Catégories