19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 15:54


Après Mai Hime et Mai Otome, et puisque la franchise poule aux oeufs d'or semblait encore fonctionner, Sunrise décida de lancer Mai Otome Zwei. La question est : ont-ils égorgé vivante leur poule aux oeufs d'or dans le but d'en avoir plus, ou est-ce qu'ils la nourrissent purement et simplement de burgers toute la journée pour l'engraisser ? Le résultat est le même : en regardant Mai Otome Zwei, on a la désagréable impression d'être au Macdo et de se goinfrer de produits industriels. Certains me diront que justement la malbouffe a bon goût et je rétorquerai que c'est ce qui la rend encore plus vicieuse.

\!/ Attention, ça spoile par ici \!/


Comment résummer Mai tome Zwei en une image...Hey, wait a sec...


Chie a l'air d'un vieux pervers 0_o...



Le premier OAV de Mai Otome Zwei entre tout de suite dans le vif du sujet sans trop nous donner d'explication, on y apprend qu'Arika a, encore, sauvé la planète grâce à ses super pouvoirs de la mort qui tue en se battant, encore, dans l'espace.



Jusque là tout va bien. Mais après on retombe dans les problèmes de couple d'Arika et de Mashiro, qui n'est décidément pas très douée en communication. Pendant ce temps passage fanservice obligatoire avec Natsuki et Shizuru en maillot de bain avant que cette dernière ne soit mise hors circuit par un ennemi MSYTERIEUX. Les fans de Shizuru vont crucifier Sunrise, c'est certain... Mashiro va pleurer dans les jupes de Mai au parc naturel du Dieu-chat, ancienne vallée noire transformée en parc touristique. Le capitalisme est partout ! Bon, ensuite un ennemi MYSTERIEUX encore jamais vu attaque tout le monde, Mai et Arika se battent et Mikoto dort. A la fin Arika se retrouve séparée de Mashiro et de Mai qui ont été catapultées on ne sait où. Comme c'est une série d'OAVs, l'action est très présente, ce qui est un bon point. Seulement certains défauts laissent présager que la suite sera nettement moins bonne...et c'est le cas.

Dans le deuxième OAV, exit la destruction du parc du Dieu-chat, vive une prise d'otage dans un bus à perpettes les oies ! Bon, on se demande légèrement où les scénaristes veulent en venir : la fondatrice a disparu, plein de gens sont pétrifiés mais non, parlons d'un truc qui n'a rien à voir dans un endroit complètement différent. Et puis Haruka intervient à coup de mégaphone pour insulter les preneurs d'otage avant d'être assommée par ses copines. Et alors on apprend qu'en fait, Arika dort paisiblement dans le bus en question après être partie à la recherche de Mashiro. Comme un bonheur n'arrive jamais seul,  Tomoe apparaît de manière éclair et purement anecdotique pour pourrir la situation d'avantage. Heureusement, même si un gros méchant pas beau apparaît, les otomes sauvent la situation grâce à leurs super pouvoirs. Enfin sauf pour Haruka qui se fait pétrifié par la MYSTERIEUSE méchante. En résumé une OAV totalement hors sujet qui est plus là pour montrer des personnages inutiles dans leur « heure de gloire » : Haruka, Chie Allard avec son ridicule chapeau de magicien, Tomoe, etc.



L'histoire n'avance pas d'un pouce malgré les scènes d'action et on se demande si Sunrise ne va pas faire exprès de parler de n'importe quoi la fois suivante.

Dans la troisième OAV, c'est encore « mieux ». Mai, Mashiro et leurs copains poireautent sur une île déserte, Natsuki assiste à un conseil d'extrême urgence et fanservice. Oui, fanservice. Comme apparemment, les otomes n'ont rien de mieux à faire en période d'apocalypse, on a le droit à une longue, longue scène, de bains. Arika sous haute surveillance est obligée de s'amuser avec les autres (oh la pauvre) et toutes les filles finissent à moitié nues pendant que Kazu-kun se rince l'oeil (avec Akane à côté c'était pas une bonne idée).



Pendant ce temps Nao est partie chercher Nina pour aller explorer le château d'Artai (pour chercher des informations il parait) et du coup elles discutent de la virginité de Nina.



Lorsqu'elles sont dans la bibliothèque elles se font attaquées par un monstre ET par la MYSTERIEUSE méchante. Nao se transforme mais elle ne fait pas le poids et rejoint la liste des persos inutiles pétrifiés. Nina s'apprête à recevoir la raclée du siècle quand le livre qu'elle vient juste de trouver la fait disparaître (mais bien sûr). Pendant ce temps, Mashiro, qui s'ennuie, pêche sur son île et fait une grosse prise : un bâtiment que les amateurs de Mai Hime ne peuvent pas ne pas connaître sort de l'eau (très crédible). Et là surprise : Nina est dedans ! L'OAV peut être résumé de manière extrêmement simple : fanservice, fanservice, fanservice. What else ? Regarder des filles se tripoter en pleine apocalypse c'est lourd. Et quand on a pas de scène de fanservice, à la place ce sont des flashback stupides sur l'amitié profonde entre Arika et Mashiro qui viennent combler le déficit de scénario. Désespérant.




Le dernier OAV remonte un peu le niveau. Nina se réveille dans l'île avec Mashiro et Mai, qui passe son temps à faire la cuisine, Mikoto dort toujours, on ne sait trop pourquoi et les repas proposés sont assez étranges (ça donne pas vraiment envie le ramen avec les pieuvres dedans). Arika part à la recherche de Mashiro avec l'aide de Midori qui fait une apparition purement anecdotique pour mieux abandonner Arika au bord de l'océan. Cette dernière se rend soudain compte qu'elle ne sait pas nager et demande au chat Mikoto d'appeler un taxi. Pendant ce temps là, c'est le bordel, y a des méchants partout et du coup toutes les otomes se mettent en position pour leur mettre la raclée. L'île déserte se fait attaquée par la méchante, Mai se fait poursuivre par Kagutsuchi (WTF ?), Mikoto dort toujours, et Arika débarque à dos de dauphin pour sauver Mashiro. Nina passe un contrat avec Mashiro grâce à une nouvelle GEM planquée dans son livre pour filler un coup de main à la fourmi et à deux se battent contre la méchante. Natsuki trouve enfin un moyen de redresser la situation et toutes les otomes poutrent les méchants. Arika et Nina ont plus de mal par ce que la méchante a avalé Mashiro (WTF ?) pour prendre son apparence mais Arika, fidèle à ses principes, l'empale. Du coup y a plus de méchants, les gens pétrifiés reviennent et tout se finit bien...et Arika emmène Mashiro dans l'espace pour lui faire faire un petit tour (WTF ?). Cet OAV aura été à la fois la meilleure et la pire : d'un côté l'action est omniprésente et le scénario est revenu de voyage, de l'autre côté un grand n'importe quoi complètement ridicule (Arika qui débarque sur un dauphin, Arika qui se balade dans l'espace en tenant Mashiro par la main). On remarquera que Nina n'était présente que pour une séance de transformation rien que pour elle avant de tomber dans l'oubli et l'inutilité et que la plupart des otomes ne servent pas à grand-chose sinon à se battre contre les monstres pendant qu'Arika occupe le devant de la scène (pourtant elle fait le même boulot que les autres).



En résumé, cette série d'OAVs est dans le prolongement de la série, ni plus ni moins. On y retrouve tous les avantages et surtout les défauts de Mai Otome sans aucune surprise. Le seul bonus est l'ajout d'action. Le dernier OAV rattrape un peu le gouffre laissé par les deux précédents (qui ne servent strictement à rien d'ailleurs) pour offrir à la saga une bonne conclusion (dans l'espace, pour changer) mais n'arrive pas à effacer le manque d'explications et le trop plein de fanservice.



Le problème avec la malbouffe c'est qu'à force, on y prend goût et qu'en fait c'est pas si mauvais que ça. Et à la fin on finit par bouder les légumes pour préférer des trucs gras. Mai Otome Zwei était un peu trop gras pour moi par ce qu'en voulant trop bien faire, les scénaristes ont rendus le plat presque indigeste, je crois donc que je vais faire un petit régime de Sunrise pour apaiser mon estomac...et mieux recommencer, par ce qu'au fond, on aime tous les produits industriels bourrés de colorants et de conservateurs !



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La mélancolie d'une otaku
  • La mélancolie d'une otaku
  • : Le WTF n'a pas de frontières ! Ou de la supériorité de la japanimation sur nos pauvre cerveaux. La mélancolie ? Ce qu'il y a de l'autre côté de la folie...
  • Contact

Accueil

 

 

Bienvenue dans ma faille spatio-temporelle

Blood
   

  Où me trouver sur l'internet :

Lastfm-kirika2

Twitter-kirika2.jpg

 

MAL-Yuka.jpg


FB.jpg
C'est tout ce que ça te fais quand je te dis qu'on va manger des crêpes ?

Aggregateurs :

samag.jpg

nanami.jpg

Rechercher

Patreon

 

Träumendes Mädchen

Catégories